Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email

publié dans Bulletins thématiques le 14 janvier 2010

Bulletin de veille Souveraineté Alimentaire n° 12

joelteyssier

Souveraineté alimentaire

Ci-dessous un nouveau numéro du Bulletin de Veille sur la Souveraineté Alimentaire.
Si vous souhaitez contribuer, n’hésitez pas à prendre contact : veille@inter-reseaux.org
Bonne lecture.

Politiques agricoles

Pour un modèle agricole dans les pays du Sud
J. Berthelot, Le Monde diplomatique, novembre 2009
Dans cet article, Jacques Berthelot dénonce la « profonde iniquité » des règles de l’Accord sur l’agriculture (AsA) de l’OMC envers les pays en développement, ainsi que les « tricheries » de la Politique agricole commune (PAC) de l’Union européenne et du Farm Bill des États-Unis, sur leurs soutiens à l’agriculture. Selon lui, les pays d’Afrique Subsaharienne ne pourront véritablement se développer qu’à partir du moment où ils pourront mettre en place une protection à l’importation en matière agricole. Une refonte totale des politiques agricoles, basée sur le principe de la souveraineté alimentaire, s’impose donc, au niveau national comme dans l’AsA.
http://www.monde-diplomatique.fr/2009/11/BERTHELOT/18389

Bénin : une vie après le coton
IRIN, 6 janvier 2010
Le gouvernement béninois souhaite doubler la production rizicole d’ici 2011 et cesser d’importer du riz. « Pendant longtemps, le Bénin a pratiqué une politique unijambiste », révèle M. Alavo, du ministère de l’Agriculture. « Après le palmier à huile, ça a été le coton, et donc pour nous il était important de trouver une solution alternative ». La FAO estime que le Bénin, qui consacre 8% des terres disponibles à la riziculture, pourrait économiser 55 millions de dollars et couvrir 70% de la demande intérieure s’il investissait davantage dans la production de riz.
http://www.irinnews.org/fr/ReportFrench.aspx?ReportId=87652

Mise en œuvre de politiques économiques : à l’Afrique de penser son développement
Le Quotidien, 11 janvier 2010
Les politiques économiques africaines ont été au cœur des débats lors de la troisième session de formation des femmes et des jeunes qui s’est déroulée du 2 au 6 janvier à Richard Toll (Sénégal). Selon Yassine Fall, présidente de l’ONG African women’s millenium initiative (Awomi), les documents de stratégie de réduction de la pauvreté (DSRP) ne sont qu’une nouvelle forme de colonisation économique, et les stratégies de développement devraient être repensées en collaboration avec les populations locales, et en intégrant les dimensions humaines et sociales. Elle a également dénoncé l’exploitation du continent, et plaidé pour une politique plus protectionniste.
http://www.lequotidien.sn/index.php?option=com_content&task=view&id=12116&Itemid=10

Loi de finances 2010 : L’agribusiness mis en avant
L’Express de Madagascar, 6 janvier 2010
Pour l’année 2010, le gouvernement malgache a prévu d’accorder une attention particulière au secteur agricole et à l’agribusiness : un budget de 196 milliards d’ariary (environ 67 millions d’euros) sera alloué au ministère de l’Agriculture, et une exonération des droits de douane sera mise en place pour l’acquisition d’équipements productifs, avec pour objectif d’améliorer la productivité agricole et de développer les investissements dans l’agribusiness.
http://www.lexpressmada.com/display.php?p=display&id=32610

Politiques de coopération

Appui européen à l’agriculture : un bilan diversement apprécié
Walf Fajdri, 12 janvier 2010
En 2006, l’Union européenne, par le biais du fonds « Système de stabilisation des recettes d’exportation » (Stabex), avait consenti une aide de 33 milliards de FCFA au Sénégal pour soutenir son secteur agricole. Deux Cadres d’obligations mutuelles (Com) agriculture et arachide ont été ainsi mis en place pour une durée de 3 ans. À l’heure du bilan, les avis sont partagés.
http://www.walf.sn/economique/suite.php?rub=3&id_art=60608

Tambacounda : 134 millions à la Maison des éleveurs pour développer la filière bétail/viande
APS, 4 janvier 2010
La Maison des éleveurs (MDE) a bénéficié d’un financement de 134 millions de FCFA, dont 60% de la part du Fonds social de développement et de l’ambassade de France, pour le développement de la filière bétail/viande de la région de Tambacounda au Sénégal. « Le projet vise la sécurisation des circuits de commercialisation, la création de relations stables et contractuelles entre les différents acteurs des filières animales», a indiqué la présidente du Directoire régional des femmes en élevage (Dirfel), membre de la MDE.
http://www.aps.sn/aps.php?page=articles&id_article=63657

Sécurité alimentaire

Campagne agricole 2009-2010 : Entre satisfaction, inquiétudes et mesures urgentes
Lefaso.net, 5 janvier 2010
Au Burkina Faso, la campagne agricole 2009-2010 se déroule dans un contexte assez particulier. Dans certaines régions du pays, les aléas climatiques ont anéanti les efforts des producteurs et du gouvernement. Ainsi 11 provinces du pays sur 45 sont déficitaires avec des taux de couverture des besoins alimentaires en deçà de 90%. De leur côté, l’État et ses partenaires multiplient les initiatives pour accroître la production agricole. Le défi reste le même : assurer la sécurité alimentaire du pays.
http://www.lefaso.net/spip.php?article34739

Sécurité alimentaire à Sikasso : le paradoxe de l’abondance
Malijet.com, 13 janvier 2009
Sikasso est l’une des régions les plus fertiles du Mali, mais le taux de malnutrition chez les enfants de moins de cinq ans y est aussi élevé que dans les régions désertiques du nord du pays. Selon des travailleurs de la santé et des experts agricoles, le paradoxe s’explique par l’absence de sensibilisation à la nutrition et le fait que les agriculteurs se concentrent sur des cultures commerciales destinées à la capitale et à l’exportation. « En gros, ils se privent pour pouvoir nourrir le pays ». Différentes autres causes sont exposées : la surcharge de travail des femmes, les subventions aux intrants, l’accès aux soins, etc.
http://www.malijet.com/editorial-journaux-mali/21218.html

Commercialisation des productions

Burkina Lait
Visitez le site web de l’Union nationale des mini laiteries et producteurs du lait local au Burkina. Vous y retrouverez des actualités sur l’Union et ses membres, et sur la filière laitière au Burkina Faso. Certains documents sont même en langue locale (fulfulde). Ce regroupement y exprime sa mobilisation pour l’amélioration de la qualité, la production, la mise en marché permettant ainsi de renforcer la diversité alimentaire au niveau local.
http://www.burkinalait.org/

Journées agroalimentaire : les professionnels céréaliers plaident pour une interprofession régionale
Africatime, 31 décembre 2009
En marge des journées agroalimentaires tenues à Ouagadougou du 27 novembre au 6 décembre 2009, le projet régional Agribusiness and Trade Promotion (ATP) a appuyé l’organisation d’une journée de plaidoyer devant aboutir à la mise en place d’une interprofession des céréaliers ouest-africains. L’objectif est de faire entendre la voix des professionnels céréaliers auprès des gouvernements, en vue de faciliter la circulation des produits agricoles dans la sous-région.
http://www.africatime.com/burkina/nouvelle.asp?no_nouvelle=499741&no_categorie

Structuration d’une filière pomme de terre en Afrique sahélienne
M. Moënne, 6 janvier 2010
En Afrique sahélienne, la pomme de terre, à l’exception de quelques zones spécialisées, demeure encore une « petite production » dont la consommation est souvent réservée à une clientèle aisée. Elle pourrait occuper une place plus importante dans les systèmes maraîchers sahéliens si un certain nombre de facteurs limitants étaient levés : accès aux semences, calendrier et pratiques de production, maîtrise du parasitisme, conservation, commercialisation, transformations, formation, organisation paysanne, habitudes alimentaires, etc. Cette étude, qui s’appuie sur un travail de terrain au Mali, au Burkina Faso et au Niger, dresse un état des lieux de la production, des organisations, des problèmes et des besoins dans chaque pays afin d’élaborer un projet global pour les années à venir.
http://www.inter-reseaux.org/ressources-thematiques/article/structuration-d-une-filiere-pomme

Droits des consommateurs : il faut créer un observatoire de contrôle des prix et de la qualité
Lefaso.net, 6 janvier 2010
La Confédération nationale des travailleurs du Burkina (CNTB), en collaboration avec la Ligue des consommateurs, a organisé un atelier d’échanges les 29 et 30 décembre 2009 sur la protection des droits des consommateurs. La CNTB souhaite la création d’un observatoire de contrôle des prix et de la qualité des produits.
http://www.lefaso.net/spip.php?article34758

Les producteurs de la vallée invités à pratiquer des prix ’’raisonnables’’
APS, 5 janvier 2010
Le directeur général de la Société d’aménagement des terres du delta et de la Falémé (Saed) a appelé les producteurs à appliquer des prix « raisonnables » pour écouler facilement leurs produits, notamment le riz qui devra à terme bénéficier d’une structure spécialisée dans la commercialisation.
http://www.aps.sn/aps.php?page=articles&id_article=63702

Moustapha Tall (importateur de riz) : « Bocar Samba Dièye a perdu 19 milliards en 2009 »
Walf Fadjri, 14 janvier 2010
Au Sénégal, tous les opérateurs qui sont dans le riz ont connu des difficultés financières en 2009. Moustapha Tall, importateur de riz, explique les raisons qui ont amené ces pertes : chute des prix du riz à cause de l’abondance de la production locale, des importations massives et de la crise financière ; libéralisation anarchique et manque d’organisation du marché. Il suggère que l’État réorganise le marché du riz d’une part en agréant les importateurs impliqués depuis longtemps dans la filière, en accentuant les efforts sur la production locale, en protégeant mieux le marché et en créant un observatoire des prix. Il réclame également que le monopole de la Compagnie sucrière du Sénégal sur le sucre soit cassé et insiste sur la nécessité de revoir le Code des douanes.
http://www.walf.sn/economique/suite.php?rub=3&id_art=61232

Facteurs de production

Le Bénin, modèle du bio africain
Libération.fr, 5 janvier 2010
Depuis 1985, au Bénin, le Centre Songhaï forme des agriculteurs à l’économie durable. Ce centre regroupe une immense exploitation bio (agriculture, élevage et pisciculture), des sites de transformation de la production et une école. Promu « centre d’excellence pour l’agriculture » par les Nations Unies, le modèle Songhaï va être reproduit dans 12 pays africains. Il s’efforce de donner les moyens techniques aux paysans de renforcer leur sécurité alimentaire, et développe un savoir-faire local qui vise à l’autonomie, évitant l’érosion des terres ou l’utilisation d’engrais.
http://www.liberation.fr/terre/0101611959-le-benin-modele-du-bio-africain

Résumé de l’étude sur la mise en œuvre du fonds tampon destiné à l’achat groupé des engrais par les fédérations d’OP
RECA Niger, 7 janvier 2010
L’utilisation d’un peu plus d’engrais, surtout phosphaté, sur les cultures pluviales céréalières aurait un effet important sur la production agricole du Niger. Dans le cadre d’un projet, il est prévu la mise en place d’un fonds appelé « fonds tampon », destiné à accompagner les initiatives des organisations paysannes dans leur approvisionnement en engrais. Ce fonds tampon concerne les cultures irriguées et les cultures pluviales. Vous trouverez le résumé et le rapport d’une étude, conduite en octobre 2009, visant à trouver les meilleures modalités de mise en œuvre de ce fonds tampon au profit des producteurs.
http://www.reca-niger.org/spip.php?article38

Le zaï, qu’est-ce que c’est ?
Inter-réseaux, janvier 2009
Le zaï est une technique qui peut jouer un rôle pour la sécurité alimentaire en augmentant la production en zone sahélienne. Inter-réseaux a eu plusieurs fois l’occasion d’évoquer la technique du zaï, notamment à travers le dossier du dernier Grain de sel sur « Mécanisation et motorisation agricole en Afrique : entre mythe et réalités ». De nombreux documents étant disponibles sur ce sujet, mais dispersés dans différents articles et sites internet, il était utile d’en rassembler les références dans ce dossier thématique.
http://www.inter-reseaux.org/ressources-thematiques/article/le-zai-qu-est-ce-que-c-est

Évolution du secteur des OGM aux États-Unis et de leur perception
Bulletins-electroniques.com, 8 janvier 2010
Aujourd’hui, aux États-Unis, la quasi-totalité des cultures de soja et de maïs sont des OGM. Soutenue par l’administration américaine, une majorité d’agriculteurs est déjà bien engagée dans le développement de ce type de cultures et poursuit ses efforts dans ce sens. Malgré cette tendance générale favorable aux cultures OGM, de plus en plus de consommateurs, voire même d’industriels, s’interrogent sur les impacts de ces produits sur leur santé, sur l’environnement ainsi que sur la pérennité de leurs activités économiques. La prise de conscience des effets et des impacts potentiellement négatifs des OGM gagne du terrain aux États-Unis.
http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/61809.htm

Une question de développement
SOS Faim, CNCR, CNOP Mali, CPF, PPN, janvier 2010
Ce court-métrage sur le thème « le réchauffement climatique et l’agriculture paysanne » compile des interviews qui ont été réalisées à l’occasion de la 4ème session de l’assemblée parlementaire paritaire régionale réunissant les députés d’Afrique de l’Ouest et de l’Union européenne à Ouagadougou en octobre 2009. Des plateformes paysannes du Niger, du Mali, du Sénégal et du Burkina Faso ont saisi l’occasion pour sensibiliser les décideurs politiques sur les enjeux du changement climatique pour les paysans africains.
http://www.sosfaim.be/pages_be/fr/multimedia/videos19.html

Semences de pomme de terre – brèves
RECA Niger, 31 décembre 2009
Au Niger, les coûts de production de la pomme de terre sont élevés, en moyenne 2 000 000 FCFA par ha, et les plants représentent la moitié de ces coûts. L’approvisionnement en semences est donc particulièrement important pour les producteurs. Cette note partage les informations disponibles sous forme de brèves : l’approvisionnement en semences ces dernières années ; les approvisionnements de la campagne en cours ; les producteurs se professionnalisent et s’autonomisent ; la question des droits de douanes et taxes ; l’Université de Niamey devrait produire des vitro plants ; une cave de conservation des semences en construction à Bonkoukou.
http://www.reca-niger.org/spip.php?article37

Les références incontournables

Souveraineté alimentaire. À quand la fin de l’hypocrisie ?
Regards.fr, décembre 2009
Plus d’un milliard d’êtres humains sont sous-alimentés. Les dirigeants de la planète assurent être très préoccupés par cette situation, sans jamais remettre en cause leurs politiques. Entretien avec Ambroise Mazal du CCFD-Terre solidaire : « Sur la question de la faim, les réponses sont non seulement connues de longue date, mais à portée de main. »
http://www.regards.fr/article/?id=4414&q=category:1009

La démographie au péril de la souveraineté alimentaire ?
Défis Sud n°92, janvier 2010
« Les risques que l’explosion démographique fait courir au combat pour la souveraineté alimentaire doivent être relativisés. » C’est du moins ce qu’affirment ceux qui plaident pour une meilleure gouvernance globale. D’autres pensent au contraire que les pays pauvres ne pourront jamais s’extraire de la famine et s’adapter aux changements climatiques, s’ils ont à supporter 95% de l’augmentation du nombre d’habitants de la planète. Comment faut-il gérer les villes, les campagnes et les forêts face à un accroissement de population de toute façon inéluctable ? Réponses dans ce dossier du nouveau numéro de Défis Sud.
http://www.sosfaim.be/pages_be/fr/publications/defissud/publications_ds92.html

Femmes et souveraineté alimentaire
Agridape, janvier 2010
Ce numéro d’Agridape sur « femmes et souveraineté alimentaire » rappelle l’importance des responsabilités des femmes dans l’agriculture et l’alimentation des populations. Cette contribution, même si elle est reconnue, est mal évaluée en termes de travail et de valeur ajoutée dans la chaîne de production. Mettre en exergue le rôle des femmes dans la souveraineté alimentaire revient donc à parler de leur droit à l’alimentation, de leur accès légitime au foncier et aux autres ressources, mais aussi des politiques qui doivent les aider à réduire leur vulnérabilité.
http://agridape.leisa.info/

Chroniques agricoles sahéliennes
Blog du Monde.fr, janvier 2010
Un périple de trois semaines de reportages sur l’agriculture en Afrique, de Bamako à Ouagadougou en passant par les plaines fertiles de la vallée du Niger et les champs bio-tech’ du Burkina. Vous retrouverez des articles sur le zaï, le coton OGM, le jatropha, l’Initiative riz au Mali, la microfinance, etc.
http://zaichroniques.blog.lemonde.fr/

Syndicalisation des paysans : la graine qui peine à germer
Walf Fadjri, 8 janvier 2010
Le système agricole sénégalais a connu cette année une nouvelle approche visant à mieux maîtriser le travail des paysans. Il s’agit du projet de syndicalisation des paysans orchestré par les autorités, qui en est encore dans sa phase de gestation. Le ministre délégué chargé de la question peine à justifier de la pertinence et de l’opportunité d’une telle initiative auprès des paysans sénégalais. Les paysans de la localité de Latmingué donnent le ton en fustigeant la procédure et le système de gestion de cette politique de syndicalisation du monde paysan.
http://www.walf.sn/economique/suite.php?rub=3&id_art=61117

Restez informé⸱e !

Abonnez-vous à nos publications et bulletins pour les recevoir directement dans votre boîte mail.

Autres articles qui pourraient vous intéresser