Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email

publié dans Bulletins de veille le 4 janvier 2010

Inter-réseaux – Bulletin de veille n°152 – 4 janvier 2010

joelteyssier

Veuillez trouver ci-dessous un nouveau bulletin de veille sur le développement rural.

Ce mois-ci, des références autour des organisations paysannes, des politiques agricoles, du foncier, de diverses filières, etc.

N’hésitez pas à réagir par retour de mail à l’une ou l’autre de ces références, ce bulletin de veille est aussi l’occasion d’engager le débat au sein d’Inter-réseaux.

Vous pouvez également consulter ce bulletin sur le site web d’Inter-réseaux : www.inter-reseaux.org

Bonne lecture et bonne année 2010 !

L’équipe d’Inter-réseaux Développement rural

Organisation paysanne – Niger

FUCOPRI Niger : opération sacs vides !
RECA, 24 décembre 2009
Le volet emballage du riz a toujours constitué un véritable casse-tête pour les producteurs de riz. En effet, ces derniers rencontrent d’énormes difficultés d’approvisionnement en sacs vides qui se vendent à un tarif élevé sur le marché. Face à cela, la Fédération des unions de coopératives de producteurs de riz (Fucopri) au Niger a pris l’initiative de contourner les commerçants pour procéder à une commande directe de sacs à travers une opération « sacs vides ». Cette opération de commande groupée est décrite dans cette note rédigée par la Fucopri ; l’intérêt qu’en retirent les producteurs et les coopératives y est particulièrement mis en avant.
http://www.reca-niger.org/spip.php?article31

Organisation paysanne – Centrafrique

Les organisations paysannes de Centrafrique en assemblée générale
ACAP, 18 décembre 2009
La première assemblée générale de la Concertation nationale des organisations paysannes de Centrafrique (Cnopcaf) a démarré le 18 décembre à Bangui, en présence de Mme Elisabeth Atangana, présidente de la Plateforme sous régionale des organisations paysannes d’Afrique Centrale (Propac), venue du Cameroun. Cette assemblée a pour but de mettre en place une plateforme des organisations paysannes à Bangui, avec pour objectif de renforcer les capacités d’implication et de participation efficiente des organisations paysannes à l’élaboration des politiques et des programmes de développement agricole.
http://www.acap-cf.info/Les-organisations-paysannes-de-Centrafrique-en-assemblee-generale_a2996.html

Motorisation – Niger

La vente de tracteurs au Niger
RECA, 28 décembre 2009
Le Niger a bénéficié depuis 2000 d’environ 500 tracteurs de 30 et 35 CV d’origine chinoise, auxquels il faut ajouter un certain nombre de tracteurs d’une puissance supérieure (75 ou 80 CV). Quelles sont les modalités d’acquisition de ces tracteurs ? Qui a pu bénéficier de ces équipements ? Quels sont les résultats obtenus ? Ces questions intéressent les organisations paysannes et les producteurs agricoles des chambres d’agriculture. Le Réseau des chambres d’agriculture du Niger (RECA) présente les premières informations recueillies lors d’un atelier sur « les expériences de crédit non monétaires » organisé par la Direction du crédit décentralisé du Ministère de l’Aménagement du territoire et du Développement communautaire début décembre.
http://www.reca-niger.org/spip.php?article17

Politique agricole – Mali

Campagne agricole 2010-2011 : des innovations dans la subvention de l’engrais
L’essor (Mali), 23 décembre 2009
En prévision de la campagne agricole 2010-2011, le ministère de l’Agriculture malien a décidé d’étendre la subvention des engrais au maïs, au coton et au blé. En effet, malgré quelques dysfonctionnements relevés dans l’application de cette subvention sur le riz lors des 2 dernières campagnes (manque d’intrants disponibles, problème d’accès au crédit), c’est la sécurité alimentaire du pays qui est en jeu. La direction nationale de l’Agriculture est en train de proposer un schéma d’attribution de ces subventions et notamment un nouveau mode de paiement de l’engrais.
http://www.essor.gov.ml/sem/cgi-bin/view_article.pl?id=24452

Politique agricole – Burkina Faso

Burkina Faso : du grain à moudre et à transformer
Jeune Afrique, 31 décembre 2010
Échaudé l’an dernier par la hausse des prix des produits de base, l’État burkinabé a engagé une nouvelle politique agricole. Ses priorités : la filière céréalière et le développement des industries agroalimentaires.
http://www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAJA2554p066-067.xml0/-industrie-agriculture-agroalimentaire-engrais-Agriculture-du-grain-a-moudre-et-a-transformer.html

Interprofessions – Burkina Faso

Loi en cours sur les interprofessions agricoles : les paysans émettent des doutes
Lefaso.net, 22 décembre 2009
La loi en cours d’adoption sur les interprofessions agricoles suscite déjà des remous. Au cours d’un atelier d’informations organisé par la Confédération paysanne du Faso le 17 décembre, les producteurs ont fait part de leur crainte que cette loi ne vienne chambouler l’organisation actuelle du monde paysan au détriment de la diversification des productions.
http://www.lefaso.net/spip.php?article34593

Politique agricole – Europe

L’UE, la Pac et le Mur de Berlin
Agrobiosciences mardi 15 décembre 2009
On a l’habitude d’associer la naissance de la Politique agricole commune (PAC) à la signature du Traité de Rome (traité fondateur de l’Europe communautaire) en 1957. Reste que, comme le démontre Lucien Bourgeois dans cette chronique, si l’on reprend, point par point, les dates de la genèse de la PAC, force est de constater qu’elle n’a réellement été mise en œuvre qu’en 1962… Soit cinq ans plus tard et, peu de temps après la construction du Mur de Berlin. Pour cet économiste, l’histoire de la PAC est liée à celle du Mur : son édification comme sa chute ont profondément infléchi le cours de la PAC. Il en décrypte les différentes étapes, non sans s’interroger sur la difficulté de l’Union européenne « à gérer les utopies constructives ».
http://www.agrobiosciences.org/article.php3?id_article=2756

Foncier

12 cas de pays pour illustrer les appropriations massives de terres
AGTER, 7 décembre 2009
L’association AGTER présente un résumé des investissements, opérés ou en cours, d’acquisition de droits fonciers à grande échelle dans 12 pays dont 9 en Afrique : formes prises par les « investissements », objectifs, localisations géographiques, répercussions sociales et environnementales de leur négociation et mise en œuvre. Certains cas d’acquisitions de droits fonciers ont donné lieu à la structuration d’un mouvement social d’opposition, tandis que d’autres, au contraire, ont été accueillis favorablement par la population qui y voit de nouvelles perspectives de production amenées par les investisseurs.
http://www.agter.asso.fr/article375_fr.html

Foncier – Mali

L’UEMOA s’installe à l’office du Niger
L’essor, 23 décembre 2009
Une convention de concession signée entre le Mali et la Commission de l’UEMOA en avril 2008 concède à l’UEMOA sous forme de bail emphytéotique un espace agricole de 11 288 hectares dans les localités de Kandiourou et Touraba dans la zone Office du Niger. Par ces accords de bail, l’Etat cède à l’UEMOA la maîtrise d’ouvrage pour l’aménagement de la zone qui sera par la suite conférée à des opérateurs privés originaires des États membres de l’espace sous-régional.
http://www.essor.gov.ml/sem/cgi-bin/view_article.pl?id=24444

Foncier – Burkina Faso

Confédération paysanne du Faso : Le foncier rural à l’ère de la modernité
Lefaso.net, 24 décembre 2009
L’Assemblée nationale a adopté une loi (n°34-2009) portant sur le régime foncier rural au Burkina Faso, en juin 2009. Pour expliquer le contenu de cette loi aux paysans avant son application, la Confédération paysanne du Faso a effectué une mission d’échange, du 15 au 19 décembre, dans toutes les régions du pays. Les points saillants de la tournée de sensibilisation étaient, entre autres, la répartition du domaine foncier national, les catégories de terres rurales, les attestations de possession et titres de propriété, les droits d’usage, etc.
http://www.lefaso.net/spip.php?article34634

Foncier – Cameroun

Chinois au Cameroun : une incompréhension foncière
Syfia (Cameroun), 18 décembre 2009
En 2006, l’État camerounais a cédé 10 000 hectares de terres à une société chinoise. Trois ans après, la population sur place et la société civile qui n’ont pas été associées à cette cession, continuent à dénoncer la présence des Chinois. L’incompréhension est profonde.
http://www.syfia.info/index.php5?view=articles&action=voir&idArticle=5231

Foncier – Sénégal

Des agricultures de Dagana préoccupés par la ruée vers leurs terres
APS, 29 décembre 2009
Plusieurs participants à la rencontre sur « agriculture et biocarburants » dans le département de Dagana au Sénégal ont fait part de leurs préoccupations et craintes face à la ruée d’investisseurs étrangers sur leurs terres. « La ruée des investisseurs étrangers vers nos terres sera sans aucun doute source de tensions, car personne n’acceptera d’être dépossédé de ses périmètres légalement acquis sous prétexte que le gouvernement encourage la culture des biocarburants pour venir à bout des problèmes énergétiques ».
http://www.aps.sn/aps.php?page=articles&id_article=63501

Foncier – Sénégal

Cheikh Oumar Bâ, secrétaire exécutif de Ipar : « L’Etat ne peut plus continuer à contourner la réforme foncière »
Le Quotidien, 12 décembre 2009
Au Sénégal, seulement 65% des terres arables sont cultivées et, dans un contexte de crise alimentaire et d’accaparement des terres, l’Initiative prospective agricole et rurale (Ipar) affirme qu’il est grand temps que l’Etat procède à une réforme foncière profonde. Cette réforme foncière est d’autant plus inéluctable que les paysans font face à des baisses de rendements et donc de leurs revenus, mais risquent aussi de devenir ouvriers agricoles sur des terres prises d’assaut par l’agrobusiness. L’Ipar suggère de mener des réflexions avec l’ensemble des acteurs à la base sur le contenu de cette réforme.
http://www.lequotidien.sn/index.php?option=com_content&task=view&id=11517&Itemid=9

Sécurité alimentaire – Afrique de l’Ouest

Avis sur les perspectives alimentaires 2010 au Sahel et en Afrique de l’Ouest – 25ème réunion du RPCA
CILSS, 12 décembre 2009
Les principales conclusions de la 25ième réunion annuelle du Réseau de prévention des crises alimentaires (RPCA) au Sahel et en Afrique de l‘Ouest concernant les perspectives de la situation alimentaire et nutritionnelle en 2010 sont mitigées : les perspectives agricoles et pastorales sont globalement bonnes dans les pays humides et dans les zones à l’ouest du Sahel ; elles sont mauvaises, voire médiocres dans les zones du Sahel oriental. La sécheresse prolongée a réduit les récoltes et les pâturages au nord-est du Mali, dans les zones agricoles et pastorales du Niger et du Tchad ainsi qu’au nord du Nigeria.
http://www.cilss.bf/spip.php?article71

Cultures vivrières – Afrique de l’Ouest et du Centre

Bassins de production et de consommation des cultures vivrières en Afrique de l’Ouest et du Centre
N. Bricas (Cirad), MC Thirion (AFD), B. Zoungrana (Cilss), sur le site du Cilss, novembre 2009
La hausse des prix agricoles mondiaux en 2008 a souligné la fragilité de la sécurité alimentaire dans beaucoup de pays en développement, et en particulier en Afrique sub-saharienne. Les cultures vivrières pluviales peuvent jouer un rôle particulier dans l’amélioration de la sécurité alimentaire régionale et dans l’accroissement des revenus des agriculteurs. Ce secteur reste toutefois largement sous étudié. L’objectif de ce travail est d’identifier les bassins de production et de consommation en Afrique de l’Ouest et du Centre et d’analyser les évolutions récentes et leurs interactions.
http://www.cilss.bf/spip.php?article73

Bourse aux céréales

Bourse céréalière de Ouagadougou : pari gagné pour Afrique verte
Lefaso.net, 15 décembre 2009
Les 3 et 4 décembre 2009, Ouagadougou a abrité une bourse céréalière internationale organisée par Afrique verte internationale. Plus de 11 460 tonnes de céréales ont été vendues. Les négociations directes que la bourse crée entre producteurs et opérateurs économiques de différents pays constituent une source d’échanges commerciaux fructueux.
http://www.lefaso.net/spip.php?article34468

Intrants – Burundi

Burundi : quand la ville fertilise les champs
Syfia (Grands Lacs), 10 décembre 2009
Depuis deux ans, les paysans des environs de Ngozi, au nord du Burundi, viennent ramasser les déchets des citadins pour fumer leurs champs ou nourrir leurs bêtes. À la grande satisfaction des habitants débarrassés gratuitement des ordures qui salissaient la ville.
http://www.syfia-grands-lacs.info/index.php5?view=articles&action=voir&idArticle=1614

Pesticides – Maroc

L’homologation des pesticides, parent pauvre de l’agriculture marocaine
Libération (Maroc), 11 décembre 2009
L’agriculture a toujours été un secteur stratégique pour le développement socio-économique du Maroc. Depuis l’indépendance, le secteur a connu de nombreux programmes de développement agricole et rural et de réformes structurelles pour permettre au pays d’assurer sa sécurité alimentaire et poursuivre sa croissance économique. Cependant, force est de constater que l’agriculture marocaine reste un secteur sous-développé. La liste des défaillances dans ce secteur est longue : on note par exemple des difficultés dans la mise à disposition des petits agriculteurs d’intrants, tels que les produits phytosanitaires, notamment génériques, répondant aux normes en vigueur, à des prix à leur portée.
http://www.libe.ma/L-homologation-des-pesticides,-parent-pauvre-de-l-agriculture-marocaine_a7283.html

Aviculture – Côte d’Ivoire

Poulet de chair : les prix vont-ils encore augmenter ?
Abidjan.net, 11 décembre 2009
Les opérateurs de la filière avicole ivoirienne font le bilan de leurs activités. La production de poulet de chair est passée d’environ 8 000 tonnes en 2006 à près de 18 000 tonnes en 2008. Mais cette augmentation reste encore en deçà des capacités d’absorption du marché, qui se situent autour de 22 000 tonnes. Cet accroissement de la production ne s’est pas traduit par une maîtrise des prix, qui connaissent des hausses significatives.
http://news.abidjan.net/article/?n=349643

Revenu agricole – France

Le revenu des agriculteurs français plonge
RFI, 15 décembre 2009
En 2009, le revenu des agriculteurs français a chuté de plus d’un tiers. Les plus touchés sont les producteurs de lait et de fruits et légumes. Cette baisse s’explique par la diminution des prix des produits agricoles. Les agriculteurs demandent une régulation du marché au niveau européen.
http://www.rfi.fr/contenu/20091215-le-revenu-agriculteurs-plonge

Aviculture – Sénégal

La Fafa déplore la non prise en compte de l’aviculture dans le développement de l’élevage
APS, 16 décembre 2009
Selon le secrétaire général de la Fédération des acteurs de l’aviculture (Fafa) au Sénégal, l’aviculture est laissée en rade dans les initiatives de développement de l’élevage, malgré les importantes rentrées d’argent générées par cette filière en plein essor depuis l’interdiction des importations de poulets.
http://www.aps.sn/aps.php?page=articles&id_article=63089

Hévéaculture – Côte d’Ivoire

Agriculture ivoirienne – Pourquoi les paysans se ruent vers l’hévéaculture
Abidjan.net, 21 décembre 2009
Les paysans ivoiriens se détournent de plus en plus des autres cultures de rente au profit de l’hévéaculture qui assure un revenu mensuel. Avec une production annuelle de caoutchouc de près de 180 000 tonnes, la Côte d’Ivoire occupe la première place en Afrique et le 7ième rang mondial. Contrairement aux autres cultures de rente qui sont saisonnières, l’hévéa produit 10 à 11 mois dans l’année. C’est d’ailleurs l’une des principales raisons pour laquelle beaucoup de producteurs d’ananas, de palmier à huile, de café et de cacao s’adonnent désormais à cette culture.
http://news.abidjan.net/h/350459.html?n=350459

Riz – Burkina Faso

Alimentation : consommez le riz étuvé pour sa meilleure valeur nutritionnelle
Lefaso.net, 22 décembre 2009
Au Burkina Faso, de nombreuses initiatives sont entreprises dans la production et la mise sur le marché de consommation d’un riz de grande qualité et riche en éléments nutritifs. Malheureusement, le riz produit localement et étuvé est souvent négligé par méconnaissance de sa valeur nutritive réelle par rapport au riz blanc décortiqué. Une coalition de la société civile (l’Union nationale des producteurs de riz du Burkina, la Confédération paysanne, la Ligue des consommateurs) avec l’appui d’un nutritionniste, s’est proposée d’accélérer la promotion de ce riz étuvé.
http://www.lefaso.net/spip.php?article34591

Changement climatique – Mali

Mali : en attendant les crédits carbone…
Syfia Mali, 18 décembre 2009
En 2012, quand les Acacias senegal auront poussé, les villageois de la zone de Nara, au nord du Mali, bénéficieront de la vente de crédits carbone et de l’exportation de la gomme arabique. On n’en est pas encore là, mais leur quotidien a déjà changé. Occupés à planter de jeunes arbres, ils migrent moins.
http://www.syfia.info/index.php5?view=articles&action=voir&idArticle=5237

Changement climatique

L’échec du multilatéralisme de Copenhague et la nécessité d’une organisation mondiale de l’environnement
IRIS, 21 décembre 2009
La conférence de Copenhague sur le climat s’est terminée le 19 décembre 2009. On avait parlé d’une conférence qui sauverait la planète et de défi historique. Il s’agissait de la plus grande conférence de l’histoire avec 192 Etats et 110 chefs d’Etat et de gouvernements présents. L’objectif à atteindre était d’avoir un cadre contraignant visant à limiter à +2° la température d’ici 2100 avec une réduction de gaz à effet de serre de 25 à 40% d’ici 2020 et de 50% d’ici 2050. L’ « accord de Copenhague » est un grave échec. La conférence s’est conclue par un accord politique a minima au statut juridique flou, sans engagement clair. Le texte adopté par 28 chefs d’Etat se donne un objectif de +2° d’ici à 2050 mais sans en préciser les moyens.
http://www.affaires-strategiques.info/spip.php?article2546

APE

Blocage de la signature de l’APE : le dessous des cartes
Abidjan.net, 14 décembre 2009
L’avancement des négociations sur l’accord de partenariat économique (APE) piétine. Une situation due à de nombreux points d’achoppements entre les pays de l’Afrique de l’Ouest et de l’Union Européenne, notamment sur la 5ième bande tarifaire du Tarif extérieur commun de la Cedeao, la libéralisation du marché ouest africain, et le financement du Programme APE pour le développement (PAPED).
http://news.abidjan.net/article/?n=349792

OGM

Une étude prouve la nocivité pour l’organisme de trois maïs Monsanto
Le Monde, 11 décembre 2009
Une étude publiée dans la revue International Journal of Biological Sciences démontre la toxicité de trois maïs génétiquement modifiés du semencier américain Monsanto.
http://www.lemonde.fr/planete/article/2009/12/11/une-etude-prouve-la-nocivite-pour-l-organisme-de-trois-mais-monsanto_1279552_3244.html

Restez informé⸱e !

Abonnez-vous à nos publications et bulletins pour les recevoir directement dans votre boîte mail.

Autres articles qui pourraient vous intéresser