Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Les 22 et 23 juin 2011 ont vu les ministres de l’agriculture du G20 se réunir pour s’attaquer à l’une des trois priorités de la présidence française du G20 : la lutte contre la volatilité des prix agricoles. La présidence française du G20 se dit ambitieuse dans la lutte contre la crise alimentaire mondiale.

Pourtant, si l’on mesure l’ambition de ce G20 au contenu des éditions passées, on ne peut qu’être sceptique. Le G20 de 2009 s’était déjà penché sur la question de la crise alimentaire mais sans vraiment rien décider et avait annoncé, le mot est important, la création d’un fond de 20 milliards de $ pour soutenir la sécurité alimentaire des pays à faibles revenus. Le G20 de 2010, s’était lui aussi ému des effets de la volatilité et avait lancé un programme de sécurité alimentaire qui recyclait en fait celui de 2009 en le dotant enfin d’un financement, mais minime. Cela fait donc déjà trois ans que l’on parle de crise alimentaire et volatilité, mais les mesures qui permettront d’endiguer les causes de la crise se font attendre.

Restez informé⸱e !

Abonnez-vous à nos publications et bulletins pour les recevoir directement dans votre boîte mail.

Autres articles qui pourraient vous intéresser