Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on email

publié dans Ressources le 17 septembre 2012

Rapport d’Oxfam : Les semences de la faim

Oxfam

Sécurité alimentaire et nutritionnelleSahel

L’Union Européenne a intégré dans sa stratégie de lutte contre le changement climatique l’utilisation d’agrocarburants qui, mélangés à l’essence traditionnelle, devraient réduire les émissions polluantes. L’objectif pour 2020 est que 10 % de l’énergie consacrée au secteur des transports soient issus de sources renouvelables, en grande partie agrocarburants. Or, cette politique a des nombreux aspects troubles, qui semblent passer inaperçus aux yeux des décideurs européens.

Le rapport montre que l’appétit croissant de l’Europe pour les agrocarburants fait grimper les prix alimentaires mondiaux et alimente le phénomène d’accaparements des terres dans les pays du Sud. Ceci est susceptible d’avoir des impactes néfastes sur la sécurité alimentaire des populations des pays plus pauvres : sachant que les familles les plus pauvres dépensent jusqu’aux trois quarts de leurs revenus pour se nourrir, la moindre augmentation des prix des denrées alimentaires peut devenir un enjeux de vie ou de mort.

De plus, si l’on prend en compte la déforestation nécessaire à la mise en culture des nouveaux terrains, la réduction de la biodiversité suite à l’implantation des monocultures et les émissions liées à leur production, la majorité des agrocarburants utilisés aujourd’hui en Europe ont plus d’impact sur l’environnement que les carburants fossiles.

Cependant, selon une autre étude d’Oxfam, la production d’agrocarburants peut même bénéficier aux populations pauvres si elle est réalisée correctement. A ce propos, le rapport formule trois recommandations :

  • supprimer l’objectif contraignant de 10 % d’énergies renouvelables dans les transports d’ici 2020;
  • tenir compte de l’intégralité des émissions de gaz à effet de serre des agrocarburants en intégrant dans le calcul des gaz à effet de serre les émissions découlant du changement d’affectation des sols indirect;
  • introduire des critères de durabilité sociale pour la production d’agrocarburants, couvrant la sécurité alimentaire, l’accès aux terres et à l’eau, les droits humains et le principe de consentement préalable libre et éclairé pour toutes les communautés affectées par les transactions foncières.

Télécharger le rapport complet (39p. 1,41Mo) http://www.oxfamfrance.org/IMG/pdf/Oxfam_Semences_Faim_Agrocarburants_UE_Sept2012.pdf

Restez informé⸱e !

Abonnez-vous à nos publications et bulletins pour les recevoir directement dans votre boîte mail.

Autres articles qui pourraient vous intéresser