The content bellow is available only in French.

publié dans Ressources le 21 juin 2021

Le devoir de vigilance : un outil pour réguler les pratiques des multinationales laitières européennes en Afrique de l’Ouest ?

CFSI/Oxfam

Entreprises (agricoles, de transformation...)LaitPolitiques commercialesSecteur privé et développementAfrique de l’OuestEuropefranWebinaire

Accéder à la ressource

La France a adopté début 2017 la loi sur le devoir de vigilance. Cette loi oblige les entreprises les plus importantes à prévenir les risques sociaux et environnementaux liés aux activités de leurs filiales, fournisseurs et sous-traitants. D’autres pays et l’Union européenne amorcent des initiatives similaires.

Le devoir de vigilance pourrait-il réduire les risques que certaines pratiques de l’industrie laitière française font peser sur les éleveurs laitiers ouest-africains, qui subissent la concurrence déloyale des poudres de lait européen importées ?

C’est la question débattue lors du webinaire organisé le 19 mai 2021, par le Collectif N’exportons pas nos problèmes. Les débats étaient structurés autour des thèmes suivants :

  • La loi française et sa mise en œuvre dans l’agro-industrie : quel bilan ? (Alexia Delfosse, Chargée de mission adjointe Dignité au travail & Régulation des multinationales, ActionAid-France) ;
  • Au niveau européen : Où en est-on ? (Marc-Olivier Herman, Oxfam International) ;
  • Danone, le devoir de vigilance et le rôle des syndicats (Hélène Deborde, secrétaire nationale Europe et international, FGA-CFDT, présidente du CIC – comité international de consultation des salariés – de Danone)

Ecoutez ou  réécoutez le webinaire (l’enregistrement commence à 1’12)

 

Lire aussi le bulletin de veille thématique d’Inter-réseaux : Développement des filières lait local en Afrique de l’Ouest – Quels rôles pour les OP et les entreprises ?

 

Restez informé⸱e !

Abonnez-vous à nos publications et bulletins pour les recevoir directement dans votre boîte mail.

Autres articles qui pourraient vous intéresser