Un an et demi après le début de la pandémie, les décès imputables à la faim dépassent ceux dus au virus de la Covid-19. Les conflits en cours alliés aux bouleversements économiques provoqués par la pandémie et à une crise climatique qui s’accélère aggravent la pauvreté et l’insécurité alimentaire dans les foyers de faim extrême.

Dans ce nouveau rapport publié par Oxfam, il ressort que la région du Sahel en Afrique de l’Ouest connaît une augmentation alarmante de 67 % de la faim, ce qui en fait l’une des plus graves crises de la faim dans le monde. Depuis le dernier rapport d’Oxfam «Le virus de la faim», publié en juillet 2020, le nombre de personnes en situation de crise alimentaire a franchi la barre des 15 millions, et ce chiffre devrait dépasser les 22 millions au cours de la prochaine période de soudure. Les conflits armés restent la principale cause de déplacement et de faim dans la région.

Restez informé⸱e !

Abonnez-vous à nos publications et bulletins pour les recevoir directement dans votre boîte mail.

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Autres articles qui pourraient vous intéresser