Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email

publié dans Ressources le 16 juillet 2014

Note d’analyse : Défis sociaux et environnementaux du capitalisme agraire. Le cas des plantations de palmier à huile en Asie du Sud-Est

Centre d'études et de prospective (CEP | MAA)

Palmier à huileAsieAnalyse, synthèse

Les plantations de palmier à huile qui se développent depuis les années 1970 en Asie du Sud-Est s’inscrivent dans une filiation complexe avec les anciennes plantations de type colonial. Les étudier permet de cerner les caractéristiques d’un capitalisme agraire en expansion sur l’ensemble de la planète. Le recours au salariat en constitue un élément central, les stratégies mondiales des firmes dépendant de leur capacité à mobiliser localement des milliers d’ouvriers sur des milliers d’hectares. L’accès au foncier, dans des régions où les droits coutumiers restent forts, demeure également un enjeu important. Si les conditions de travail sont particulièrement dures dans les régions mises en valeur de longue date, sur les fronts pionniers au contraire le déploiement de ces modes de production en grandes unités peut s’accompagner de véritables progrès sociaux. Pour répondre aux critiques des ONG occidentales, dénonçant leurs impacts sur les espaces naturels, les plantations ont dû donner des gages de durabilité sociale et environnementale.

Lire la note (4p.):
http://agriculture.gouv.fr/IMG/pdf/Analyse_CEP_71_Plantations_palmier_huile_cle0b5af9.pdf

Restez informé⸱e !

Abonnez-vous à nos publications et bulletins pour les recevoir directement dans votre boîte mail.

Autres articles qui pourraient vous intéresser