Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email

publié dans Ressources le 5 juillet 2011

Importations de céréales : « En Afrique du Nord, leur importance ne baissera pas » (S. Abis, CIHEAM)

La France Agricole

CéréalesVolatilité et flambée des prixAfrique du Nord

Accéder à la ressource

Sébastien Abis, administrateur du Centre international des hautes études agronomiques méditerranéennes (CIHEAM), nous explique pourquoi selon lui le niveau des importations de céréales, le maïs et le blé entre autres, des pays du Maghreb ne risque pas de baisser dans les prochaines années.

En Afrique du Nord, cinq pays cumulent 2 % de la population mondiale, lesquels absorbent 6 % de la consommation mondiale de blé. Ces pays, à la tête desquels on retrouve l’Algérie et l’Egypte, absorbent en moyenne chaque année entre un sixième et un cinquième des achats mondiaux en blé.

« Le scénario va se maintenir, entre autres, à cause du réchauffement climatique et des baisses de rendements » qui vont en découler, assure l’analyste.

« Ce schéma d’importation reste fragile dans un climat international de grande volatilité », prévient-il. Il évoque un système de « coopération méditerranéenne » dans l’optique d’une solution d’approvisionnement plus durable.

Restez informé⸱e !

Abonnez-vous à nos publications et bulletins pour les recevoir directement dans votre boîte mail.

Autres articles qui pourraient vous intéresser