Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email

publié dans Ressources le 26 mai 2014

Article: Le Nigeria va-t-il abandonner sa politique de mélange du manioc ?

Agritrade

ManiocPolitique agricole et rurale nationaleNigeria

Accéder à la ressource

Un article de la presse nigériane indique que le gouvernement prévoirait d’abandonner sa politique de mélange du manioc, suite à une série de retards ayant affecté le processus de développement de la capacité de transformation du manioc en farine de haute qualité conformément aux objectifs gouvernementaux (pour plus de détails sur les objectifs gouvernementaux, voir article Agritrade « Le débat sur l’utilisation de la farine de manioc dans le pain s’intensi… », 6 août 2012). Une source du ministère fédéral de l’agriculture et du développement rural aurait déclaré aux médias locaux que « le bien-fondé de cette politique est reconnu de tous mais qu’elle aura aussi des répercussions sur la profitabilité d’un grand nombre d’importateurs et de transformateurs de blé du pays ».

De leur côté, les transformateurs locaux de blé ont fait observer que, « si cette politique semble très bien sur papier », elle est, dès le départ, « vouée à l’échec », étant donné que « le pain et les pâtisseries réalisés à partir du mélange de [farine] de blé et de manioc [ne sont] tout simplement pas bons ». Selon les meuniers, « le pain issu de la farine composite a une faible durée de conservation, un goût médiocre et (…) la qualité est irrégulière ».

Selon l’article, la source émanant du ministère a laissé entendre que la politique actuelle sur le mélange du manioc fera « probablement long feu ».

Restez informé⸱e !

Abonnez-vous à nos publications et bulletins pour les recevoir directement dans votre boîte mail.

Autres articles qui pourraient vous intéresser