Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email

publié dans Ressources le 8 septembre 2014

Agritrade : Le Nigeria élargit encore les concessions tarifaires pour soutenir la création de liens en amont dans le secteur du riz

Agritrade

Politique commercialeRizNigeria

Accéder à la ressource

Selon des informations de presse, le 26 mai 2014, le gouvernement nigérian a étendu sa politique de droits d’importation préférentiels aux opérateurs investissant dans une nouvelle capacité d’usinage de riz et développant des liens en amont « pour combler le fossé entre l’offre et la demande ». Depuis le 1er janvier 2013, le gouvernement a diminué les droits sur les importations de riz brun décortiqué et de riz semi-blanchi ou blanchi pour « les investisseurs ayant une capacité d’usinage de riz et un programme d’intégration en amont vérifiable », les faisant passer de 100 % à 20 %, avec le prélèvement d’un droit de douane de 10 %. En revanche, ceux qui ne disposent pas d’une telle capacité d’usinage et de programmes d’intégration se voient imposer un droit de douane de 60 %, en plus du droit de 10 %. Les importations à taux préférentiels doivent être « limitées à la quantité permettant de couvrir l’écart d’approvisionnement national », tel que déterminé par un comité spécialement constitué. Les nouvelles dispositions en matière de droits d’importation seront en place pendant quatre ans.

Restez informé⸱e !

Abonnez-vous à nos publications et bulletins pour les recevoir directement dans votre boîte mail.

Autres articles qui pourraient vous intéresser