Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email

publié dans Ressources le 22 mai 2014

Analyse : la révolution verte, un modèle dépassé

CFSI CFSI

IntrantsPolitique agricole

Accéder à la ressource

Alors que la révolution verte semble bel et bien être un modèle dépassé, certains Etats africains lancent de vastes programmes de subventions aux intrants chimiques, soutenus par des institutions et des bailleurs de fonds qui affirment depuis des décennies que ce « modèle » de développement agricole serait la seule solution face à la faim… Décryptage d’une contre-vérité.

Ibrahim Boubacar Keïta, président du Mali, a annoncé qu’en 2014, 15 % du budget national serait alloué à l’agriculture, autour de deux mesures phares : le prix du sac de 50 kilos d’engrais passera de 12 500 FCFA (19 euros) à 11 000 FCFA (16,70 euros); et la mécanisation sera aussi subventionnée. L’Etat malien tient ainsi l’engagement pris à Maputo en 2003 d’allouer au moins 10 % du budget national à l’agriculture pour lutter contre la faim. Mais les mesures annoncées s’inscrivent dans un modèle du développement rural qui a déjà montré ses limites.

Restez informé⸱e !

Abonnez-vous à nos publications et bulletins pour les recevoir directement dans votre boîte mail.

Autres articles qui pourraient vous intéresser