Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email

publié dans Ressources le 20 novembre 2015

Reconsidérer les rôles agronomiques de l’élevage dans la contribution à l’adaptation et l’atténuation du changement climatique au Nord et au Sud

Cirad/INRA

Changement climatiqueElevageAnalyse, synthèse

Accéder à la ressource

Les systèmes d’élevage (SE) du Nord et du Sud connaissent des changements importants en raison de facteurs multiples et interdépendants, d’ordre écologiques, climatiques, économiques, sociaux, politiques, sécuritaires ou encore sanitaires. L’ampleur des changements auxquels ces systèmes sont et vont être confrontés est considérable et leurs interactions avec les activités d’élevage posent question. D’une part, l’ensemble du secteur animal est un contributeur majeur des émissions de gaz à effet de serre, et il en subit d’autre part les impacts. Pour y répondre, l’élevage a de réelles capacités d’adaptation, tout en offrant également des potentialités d’atténuation significatives et multiples. La contribution nécessaire et évidente à la sécurité alimentaire de larges populations et la réponse à la demande future en produits animaux rendent la contribution animale incontournable dans la conception de systèmes agricoles climato-intelligents. Les développements attendus de l’élevage dans les Suds seront d’autant plus concernés que c’est dans ces socio-écosystèmes qu’auront lieu les plus grandes dynamiques économiques, sociales, techniques, politiques et environnementales.

Restez informé⸱e !

Abonnez-vous à nos publications et bulletins pour les recevoir directement dans votre boîte mail.

Autres articles qui pourraient vous intéresser