Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email

publié dans Ressources le 13 mai 2011

Priorité à l’indépendance agricole congolaise

www.dac-presse.com

Accaparement des terresSouveraineté alimentaire

Accéder à la ressource

Comment envisager dans les prochaines années que les 4 millions de Congolais soient nourris par les investisseurs étrangers ? Comment admettre que notre pays soit devenu un territoire réservé à une invasion d’investisseurs étrangers dont l’acquisition des terres cultivables soit organisée avec d’énormes superficies qui sont achetées ou négociées avec la complicité du gouvernement congolais au détriment des populations locales?

Cette initiative va à l’encontre de la politique d’autogestion de notre agriculture et de surcroît incompatible à l’idée de développer une industrie performante tournée vers nos propres besoins et s’appuyant sur la transformation des produits locaux par les paysans congolais. Cette réalité actuelle est loin de ce que le pays a connu dans les années 1970 à 1990 ou l’autosuffisance alimentaire, sans pour autant atteindre le paroxysme de la satisfaction, était sur une pente d’amélioration. Aujourd’hui les craintes de bons nombres de congolais est de voir arriver sur leurs terres une agriculture, non plus au service du développement des produits alimentaires locales mais pour la prolifération de l’industrie alimentaire (ou pas) destinée a l’international.

Restez informé⸱e !

Abonnez-vous à nos publications et bulletins pour les recevoir directement dans votre boîte mail.

Autres articles qui pourraient vous intéresser