Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email

publié dans Ressources le 4 mars 2011

Le coton malien veut retrouver son lustre

usinenouvelle.com

CotonSituation agricole et alimentaireMali

Accéder à la ressource

L’ancien empire espère reconquérir sa place de premier producteur d’Afrique subsaharienne.

Profitant du haut niveau des prix du coton sur les marchés internationaux, la Compagnie malienne de développement des textiles (CMDT) espère inciter les planteurs à augmenter leur production. Par un accord signé avec l’Association professionnelle des sociétés cotonnières du Mali (Aproscom) et l’Union nationale des sociétés coopératives de producteurs de coton (UNSCPC), le prix du kilogramme de fibre de première qualité payé au planteur a été porté à 255 francs CFA (0,43 euro) pour la campagne 2011-2012, contre 185 francs CFA aujourd’hui. Les autres qualités enregistrent également une hausse de 70 francs CFA, à respectivement 230 et 210 francs CFA, indique Tièna Coulibaly, le PDG de la CMDT, pour qui « de tels prix n’avaient jamais été vus au Mali. Le prix le plus élevé était de 210 francs CFA lors de la campagne 2004-2005 ». La CMDT envisage également de fournir aux planteurs des semences à hauts rendements et des engrais selon un planning établi avec des techniciens agricoles.

Restez informé⸱e !

Abonnez-vous à nos publications et bulletins pour les recevoir directement dans votre boîte mail.

Autres articles qui pourraient vous intéresser