Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email

publié dans Ressources le 13 septembre 2016

Comment améliorer l’offre semencière en Afrique de l’Ouest et du Centre ?

MASSEBIAU

SemencesAfrique centraleAfrique de l’OuestAnalyse, synthèse

Accéder à la ressource

Le constat est sans appel : à l’inverse des pays développés voire émergents, plus de 80 % des semences utilisées en Afrique de l’Ouest et du Centre sont des semences paysannes, c’est-à-dire issues de la sélection massale. Celles-ci sont majoritairement échangées, données ou vendues par l’agriculteur dans son environnement proche. Ces semences présentent des avantages mais ne permettent souvent de dégager qu’une valeur ajoutée limitée. En outre, leur préservation peut être menacée en cas de crises climatiques ou sanitaires et de conflits. Dès lors, comment mettre en place une offre semencière appropriée, adoptable à grande échelle par les agriculteurs africains ?

Restez informé⸱e !

Abonnez-vous à nos publications et bulletins pour les recevoir directement dans votre boîte mail.

Autres articles qui pourraient vous intéresser