Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email

publié dans Ressources le 6 août 2019

Chronique : Les investissements européens dans l’agriculture africaine ne doivent pas profiter qu’aux multinationales

Le Monde

Coopération Nord-SudFinancementSecteur privé et développementEuropeNotes de position, plaidoyer, policy brief

Accéder à la ressource

Les dirigeants européens se sont engagés à financer partiellement des producteurs locaux via des fonds publics-privés promis dans le cadre de la nouvelle Alliance Afrique-Europe. Mais, jusqu’à présent, les nombreux financements dans l’agriculture en Afrique ont le plus souvent profité aux entreprises internationales, au détriment des compagnies locales. A l’heure où les accords de Cotonou entre l’Union européenne (UE) et l’Afrique sont en train d’être renégociés, les nouveaux dirigeants européens devraient sans doute réfléchir à deux fois à la manière dont ils octroient leurs aides, afin que leurs investissements rendent l’agriculture africaine plus intéressante aux yeux des jeunes en quête de travail.

Lire la chronique de Szymon Jagiello

Restez informé⸱e !

Abonnez-vous à nos publications et bulletins pour les recevoir directement dans votre boîte mail.

Autres articles qui pourraient vous intéresser