The content bellow is available only in French.

publié dans Ressources le 2 novembre 2021

Au Burkina Faso, Clarisse Kaboré, la self-made-woman qui veut aider les femmes

Le Monde

FemmesSecteur privé et développementBurkina FasoArticle

Accéder à la ressource

A la tête d’une unité de transformation de céréales près de Ougadougou, Clarisse Kaboré vise un double objectif de rentabilité et de solidarité, en particulier pour lutter contre la vulnérabilité des femmes sur le marché de l’emploi. Son entreprise, l’Unité de transformation de céréales du Faso (UTCF) produit aujourd’hui plus de 20 tonnes de céréales par mois et approvisionne 40 boutiques à travers le Burkina Faso. Elle emploie une trentaine de personnes, principalement des femmes.

Depuis mars 2020, l’entreprise est accompagnée par le Hub-IIT. Ce dispositif d’appui technique, financé par l’AFD vise à faciliter l’accès à des solutions technologiques aux micro, petites et moyennes entreprises de la transformation agro-alimentaire. Clarisse Kaboré a été notamment appuyée par un conseiller du Hub-IIT pour la gestion des stocks ou le recrutement d’un gérant :« Si j’ai un problème, une question, qu’une machine tombe en panne, je peux l’appeler à tout moment ».

Lire aussi l’étude d’Inter-réseaux sur le secteur privé dans l’agro-alimentaire au Burkina Faso pour en savoir plus sur les opérateurs privés impliqués dans les filières agro-alimentaires et les dispositifs d’appui auxquels ils ont accès.

 

Restez informé⸱e !

Abonnez-vous à nos publications et bulletins pour les recevoir directement dans votre boîte mail.

Autres articles qui pourraient vous intéresser