Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email

publié dans Ressources le 28 mai 2014

Article : Financement du service agricole : Des producteurs prônent le prélèvement de fonds sur les filières

Le Soleil (Sénégal)

FinancementService agricoleBrève

Accéder à la ressource

Le financement du service agricole au Sénégal a été un des sujets majeurs qui ont retenu l’attention des producteurs lors de la tournée que vient de boucler le Fonds national de développement agro-sylvo-pastoral et halieutique (Fndasp) en milieu rural. Pour nombre de plateformes paysannes, la solution pourrait venir des prélèvements de ressources sur les filières.

Comment élargir davantage l’offre de service dans le monde rural pour le développement de l’agriculture au sens large du terme ? Telle a été la préoccupation qui a suscité le plus d’intérêt à l’occasion de la descente sur le terrain que vient de mener la direction exécutive du Fonds national de développement agro-sylvo-pastoral et halieutique (Fndasp) sur une bonne partie du territoire national. De Louga à Nioro en passant par Fatick, Toubacouta, Kaolack, Kaffrine et Koungheul, sans oublier Tambacounda, Kédougou et la zone des Niayes, l’équipe du Fndasp conduite par le directeur exécutif du fonds, Jean Charles Faye, s’est évertuée, tout le long du parcours, à poser le débat autour de cette préoccupation afin de dégager de nouvelles pistes d’alternatives.

Restez informé⸱e !

Abonnez-vous à nos publications et bulletins pour les recevoir directement dans votre boîte mail.

Autres articles qui pourraient vous intéresser