Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Un article publié par des chercheurs du Centre for Peace and Security Studies de l'Université de Modibbo Adama University of Technology au Nigéria confirment le rôle de l'asséchement du lac Tchad dans l'insécurité et les conflits de la région.

Traduit de l’anglais par Ritimo, cet article publié sur le site The Conversation est une synthèse d’une étude réalisée par deux chercheurs du Centre for Peace and Security Studies de l’Université de Modibbo Adama University of Technology au Nigéria. L’étude visait à documenter la manière dont l’assèchement de cette importante étendue d’eau contribue à l’instabilité dans la région. Elle s’est notamment appuyée sur des données collectées lors d’entretiens avec des populations riveraines de la province du Lac au Tchad, de la région de l’Extrême-Nord au Cameroun, de la région de Diffa en République du Niger et de la zone géopolitique du Nord-Est au Nigéria. Il en ressort que la perte des moyens de subsistance est un facteur essentiel de l’insécurité dans la région et que les solutions visant à restaurer cette ressource naturelle sont préférables à l’intensification militaire.

Restez informé⸱e !

Abonnez-vous à nos publications et bulletins pour les recevoir directement dans votre boîte mail.

Autres articles qui pourraient vous intéresser