Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email

publié dans Ressources le 27 juillet 2016

Éviter la crise de l’élevage : Point de vue de l’APESS sur la situation de l’élevage en Afrique de l’Ouest depuis 2005

APESS

ElevagePastoralismePolitique agricole de la CEDEAO (ECOWAP)Afrique de l’OuestAnalyse, synthèse

La célébration des dix ans de l’ECOWAP a constitué l’occasion pour l’APESS de réaliser un point d’étape sur cette politique. Il s’agissait d’évaluer la situation au regard de l’esprit et des promesses contenues dans le document fondateur de l’ECOWAP en 2005, qui affirmait vouloir soutenir le développement et la modernisation de l’agriculture au sens large (élevage compris) en misant notamment sur les exploitations familiales. Cette vision initiale rejoignait la vision des éleveurs membres de l’APESS cherchant à promouvoir un « élevage familial moderne de vie contribuant à une société de bien être ».

Un bilan exhaustif est difficile, parce que la mise en œuvre de l’ECOWAP a été longuement retardée, et que l’on manque de recul historique pour apprécier l’impact de politiques dont les effets peuvent se faire sentir plusieurs années après leur lancement. Ce qui fonde le point de vue de l’APESS défendu ici c’est à la fois les analyses de ses membres et les connaissances spécifiques que l’association a rassemblées. L’APESS a en particulier réalisé des études et des travaux sur les sujets suivants : l’évolution des modes de vie et de production des familles d’éleveurs en zones de Sahel et zone de savanes, le financement des politiques de l’élevage dans les pays sahéliens, l’analyse de l’impact des politiques commerciales régionales sur la filière « lait local », les innovations techniques et économiques dans les filières bétail-viande, les dispositifs d’éducation et d’apprentissage pour des éleveurs en mouvement.

Nous vous invitons à lire ce document en cliquant sur l’icône PDF ci-dessus.

Restez informé⸱e !

Abonnez-vous à nos publications et bulletins pour les recevoir directement dans votre boîte mail.

Autres articles qui pourraient vous intéresser