The content bellow is available only in French.

publié dans Ressources le 2 février 2024

Etudes de cas sur les semences paysannes et la gestion communautaire de la biodiversité

AFSA

ArachideRizSemencesSésameAfrique de l’OuestBurkina FasoCamerounGabonGuinée BissauIndeNigerSénégalTogoTunisieEtude, rapport

Accéder à la ressource

Dans sa quête permanente de souveraineté alimentaire, l’Alliance pour la souveraineté alimentaire en Afrique (AFSA) développe le récit positif des variétés de semences paysannes dites périmées et proscrites par les entreprises. Ces vingt et une études de cas ont été recueillies dans neuf pays africains et en Inde. Des milieux les plus hostiles du Sahel (Niger) aux zones humides équatoriales (Gabon), en passant par les sols salins (Tanzanie) et les oasis (Tunisie), les auteurs montrent comment les variétés paysannes répondent aux besoins nutritionnels et économiques des populations dans des systèmes de production traditionnels et agroécologiques.

Par exemple, dans la région de Dosso, au Niger, sept études de cas sur les variétés préférées de sept cultures vitales dans des communautés sélectionnées ont permis d’identifier des variétés paysannes que les agriculteurs connaissent intimement et pour lesquelles ils possèdent des compétences approfondies en matière de culture, d’utilisation, de transformation, de stockage et de commercialisation. Dans de nombreux cas, ces semences constituent l’épine dorsale de l’économie locale et sont essentielles à l’identité culturelle et au respect de la communauté. Dans tous les cas, elles ont obtenu de meilleurs résultats que les variétés améliorées, manifestement parce qu’elles ont été adaptées à l’environnement spécifique dans lequel elles sont cultivées et qu’elles sont susceptibles d’être adaptées davantage en raison de leur diversité génétique.

L’étude de cas du Burkina porte sur la technologie de conservation, tandis que le Togo et le Sénégal se concentrent sur les compétences en matière de production de semences et l’assurance qualité pour un marché plus important favorable aux systèmes de semences gérés par les agriculteurs, notamment pour les semences de légumes, un marché important qui exclut généralement les agriculteurs, en particulier dans les zones urbaines.

 

Consulter les études de cas

A télécharger :

8 ÉTUDES DE CAS SUR LES SEMENCES PAYSANNES ET LA GESTION COMMUNAUTAIRE DE LA BIODIVERSITÉ

NOTE D’ORIENTATION POLITIQUE POUR DES SYSTEMES SEMENCIERS DURABLES AU NIGER

Les femmes du Niger appellent à l’aide pour préserver leur variété de sésame

La conservation des semences traditionnelles de riz en Guinée-Bissau

Restez informé⸱e !

Abonnez-vous à nos publications et bulletins pour les recevoir directement dans votre boîte mail.

« * » indique les champs nécessaires

Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Autres articles qui pourraient vous intéresser