The content bellow is available only in French.

publié dans Ressources le 2 août 2016

Entretien : « L’UE doit s’impliquer dans la mécanisation agricole de l’Afrique » selon Josef Kienzle de l’Organisation pour l’alimentation et l’agriculture (FAO)

EurActiv

Aide publique au développementMécanisation - MotorisationAfriqueAnalyse, synthèse

Accéder à la ressource

Entretien : « L’UE doit s’impliquer dans la mécanisation agricole de l’Afrique » selon Josef Kienzle de l’Organisation pour l’alimentation et l’agriculture (FAO)

Josef Kienzle est un ingénieur agricole à la Division de la production végétale et de la protection des plantes de la FAO à Rome. Quels sont les principaux défis de la mécanisation en Afrique ? De nombreux efforts ont été infructueux, en quoi est-ce différent aujourd’hui ?

Quand les pays africains ont pris leur indépendance des Français, des Anglais et aussi des Belges, le système britannique avait maintenu le contrôle public de l’agriculture, dont les services de mécanisation agricole.

La mise à disposition de services pour les agriculteurs revenait donc au ministère de l’Agriculture. Les pays africains ont conservé ce système, alors qu’il était largement financé par des prêts de la Banque mondiale et que la procédure était très coûteuse et peu efficace.

Lorsque la Banque mondiale s’est décidée à mettre fin à tous ces programmes de prêt, tout le secteur a été fragilisé et les services de mécanisation se sont effondrés.

Les donateurs ont affirmé, à raison, que le secteur privé devait prendre la responsabilité de la mécanisation de l’agriculture. Or, dans ces pays, mais aussi sur le plan mondial, le secteur privé n’était pas prêt à se rendre au Kenya ou dans un autre pays pour fournir des services de mécanisation. Les agriculteurs ont préféré revenir aux outils manuels et l’utilisation des tracteurs est devenue assez rare et seulement pour des cultures importantes ou des entreprises privées.

Restez informé⸱e !

Abonnez-vous à nos publications et bulletins pour les recevoir directement dans votre boîte mail.

Autres articles qui pourraient vous intéresser