Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email

publié dans Ressources le 22 mai 2014

Article : l’industrie agro-alimentaire africaine frémit

Alternatives internationales

Agroalimentaire - AgroindustriePalmier à huileAnalyse - Synthèse

Accéder à la ressource

Extrait du hors-série d’Alternatives internationales de mai 2014.

De plus en plus de petites et moyennes entreprises actives dans la transformation des matières agricoles voient le jour. Une bonne nouvelle pour la sécurité alimentaire du continent.

L’Afrique subsaharienne se trouve face à un défi démographique qu’aucune région du monde n’a connu jusque-là : sa population a franchi la barre des 900 millions de personnes en 2013 et devrait atteindre les 2 milliards un peu avant 2050. L’augmentation de ses besoins alimentaires sera plus rapide encore, en raison de l’émergence de classes moyennes au plus grand pouvoir d’achat. Pour répondre à cette demande tout en valorisant la production agricole locale, les entreprises agroalimentaires africaines sont aux premières loges.

A côté de moyennes et grandes entreprises transformant plutôt des matières premières importées (blé pour le pain, farine et pâtes, poudre de lait pour le yaourt…), il existe en effet un important tissu de petites unités répondant à la demande des consommateurs à partir des ressources locales. Au Cameroun par exemple, les ventes d’huile de palme artisanale sont de l’ordre de 52 milliards de francs CFA (79 millions d’euros), devant celles des grandes huileries du pays.

Restez informé⸱e !

Abonnez-vous à nos publications et bulletins pour les recevoir directement dans votre boîte mail.

Autres articles qui pourraient vous intéresser