The content bellow is available only in French.

publié dans Ressources le 26 mars 2021

Une cartographie sans précédent révèle une perte de 220 millions d’hectares de forêts tropicales humides depuis 1990

Cirad

ForêtArticleInfographie, image

Accéder à la ressource

Une équipe associant des scientifiques du Centre commun de recherche (JRC), du Cirad, du CIFOR et de l’INPE ont publié début mars dans la revue Science Advances un travail inédit : trente ans de données satellitaires sur les perturbations du couvert forestier tropical mondial. Les cartes fournies ont permis d’évaluer avec une précision sans précédent l’évolution de la déforestation et de la dégradation des forêts depuis 1990. Selon les résultats de ces travaux, les trois dernières décennies ont vu la perte de 220 millions d’hectares de forêt tropicale humide. L’étude révèle que la déforestation a été largement sous-estimée par les précédents travaux, en particulier sur le continent africain. En Afrique, la déforestation associée à l’agriculture sur brûlis est de type mosaïque, affectant des surfaces de forêts petites mais multiples, ce qui la rend plus difficile à détecter par satellite. Des cartes à haute résolution spatiale (30m) fournissent des informations annuelles sur la dégradation, la déforestation et la régénération des forêts tropicales humides sur la période 1990-2019. Surtout, la dégradation est, pour la première fois à si large échelle, différenciée de la déforestation . Le degré de précision des cartes obtenues permet de différencier les causes de déforestation ou de dégradation des forêts : agriculture, exploitation forestière ou feux de forêt. La carte de l’évolution du couvert forestier sur la période 1990-2019 et sur un pas de temps annuel est mise à disposition de la communauté scientifique et du grand public : https://forobs.jrc.ec.europa.eu/TMF/.

Restez informé⸱e !

Abonnez-vous à nos publications et bulletins pour les recevoir directement dans votre boîte mail.

Autres articles qui pourraient vous intéresser