The content bellow is available only in French.

publié dans Ressources le 16 mai 2016

Revue documentaire des études sur l’état des lieux de la filière riz au Burkina Faso.

Nasser Kankoudry BILA

RizBurkina FasoEtude, rapport

Publications du projet intitulé «Organisations Paysannes (OP) comme acteurs clefs dans une bonne gouvernance des filières rizicoles au niveau national et régional en Afrique de l’Ouest ». Ce projet est réalisé par plusieurs structures dans différents pays: Vredeseilanden asbl West Africa (Veco Africa); Plateforme Nationale des Producteurs du Riz du Mali (PNPR-M) ; Association Malienne pour la Sécurité et la Souveraineté Alimentaires (AMASSA – Afrique verte Mali) ; Syndicat des exploitants agricoles de la zone Office du Niger (Sexagon) ; Coordination Nationale des Organisations Paysannes Mali (CNOP-Mali) ; Fédération des Producteurs du Bassin de l’Anambé (Feproba); Union des Jeunes agriculteurs de Koyli Wirnde (Ujak); Comité Interprofessionnel du Riz du Burkina (CIR-B) ; Union Nationale des Producteurs du Riz du Burkina (UNPR-B) ; Conseil de Concertation des Riziculteurs du Bénin (CCR-B) ; Fédération des Unions de Coopératives de Producteurs de Riz du Niger (Fucopri) ; Cadre Régional de Concertation des Organisations de Producteurs de Riz [Roppa](CRCOPR) ; SOS Faim Belgique ; Prague Global Policy Institute (Glopolis).

La demande de riz au Burkina Faso est en pleine progression à cause de la croissance démographique, de l’urbanisation accélérée et du changement des habitudes alimentaires des populations. En effet, la consommation du riz au Burkina Faso est en constante augmentation alors que la production nationale de riz ne couvre que 58% des besoins de la population (DGPER 2012). L’augmentation de la production nationale du riz est alors un enjeu stratégique pour le Gouvernement au regard des mesures spécifiques prises ces dernières années et l’importance des projets et programmes s’exécutant dans la riziculture. Plusieurs documents de politiques nationales et d’institutions soutiennent la filière riz dans l’optique de la réalisation de l’autosuffisance alimentaire. La présente étude se fonde sur un diagnostic approfondi de la chaîne de valeur riz à travers une revue documentaire des études sur l’état des lieux de la filière riz au Burkina Faso. L’état des lieux indique qu’au-delà des politiques et stratégies spécifiques à la filière riz ; le secteur rizicole reste malgré tout confronté à dénombres difficultés.

Par ailleurs, les acteurs en amont et en aval de la production sont insuffisamment organisés et formés.

De plus, l’Etat, les partenaires techniques et financiers, les ONG et les projets/programmes, chargés d’accompagner et de soutenir les acteurs directs de la filière, conduisent leurs interventions sans une véritable concertation et harmonisation ; ce qui se traduit souvent par des incohérences sur le terrain.

Restez informé⸱e !

Abonnez-vous à nos publications et bulletins pour les recevoir directement dans votre boîte mail.

Autres articles qui pourraient vous intéresser