Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email

The content bellow is available only in French.

publié dans Ressources le 21 avril 2006

Pour la pérennité de la caféiculture au Burundi, les producteurs proposent. – Burundi : Confédération Nationale des Associations des Caféiculteurs du Burundi (CNAC), ‘’Murima W’isangi », 2006. – 13 p.

CaféBurundi

Depuis les années 1990, les bailleurs poussent le Burundi à privatiser la filière café (80% des devises d’exportation) pour améliorer sa compétitivité. Les producteurs du café n’ont cessé de participer à des concertations et d’apporter leur contribution à ces réflexions (sur la réforme de la filière, bonne gouvernance sur la gestion, vente du patrimoine de l’Etat,…). Afin de préciser à tous les acteurs et aux décideurs la position officielle des producteurs sur ces questions, la Confédération Murima w’Isangi a jugé opportun de publier la synthèse de ses positions sur 4 thèmes majeurs : 1) rentabilité de la culture du caféier ; 2) gestion/participation à la gestion des maillons de la filière par les producteurs ; 3) représentativité des OP ; mesures d’accompagnement à la privatisation.

Restez informé⸱e !

Abonnez-vous à nos publications et bulletins pour les recevoir directement dans votre boîte mail.

Autres articles qui pourraient vous intéresser