Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email

publié dans Ressources le 21 juillet 2016

Point situation alimentaire au Sahel : Burkina, Mali, Niger (PSA) – juillet 2016

Afrique verte

Bourses agricolesCéréalesSécurité alimentaire et nutritionnelleBurkina FasoMaliNigerRevue - Bulletin

Accéder à la ressource

Début juillet, la tendance générale de l’évolution des prix des céréales est à la hausse au Niger et a la stabilité au Burkina et au Mali.

  • Au Niger la tendance générale des prix des céréales sèches est à la hausse sur les marchés de l’Est (Zinder, Maradi) et du Nord (Agadez) du pays et à la stabilité sur ceux de l’Ouest (Niamey et Tillabéry) qui sont plus arrimés aux marchés du Burkina et du Mali. Pour le riz, on observe une stabilité générale sur les marchés. Seul le sorgho a enregistré une légère baisse sur le marché de Dosso. Les hausses ont été enregistrées : i) pour le mil à Zinder (+11%), à Agadez (+9%), Maradi (+6%) et à Dosso (+3%) ii) pour le sorgho à Zinder (+18%), Maradi (+13%) et à Agadez (+5%) et iii) pour le maïs à Zinder (+22%), à Dosso (+10%) et à Maradi (+5%).
  • Au Mali la tendance générale de l’évolution des prix des céréales sur les marchés est à la stabilité. Toutefois, quelques hausses ont été enregistrées à cause de la soudure mais surtout des fortes demandes liées à la fin du mois de carême musulman. Les mouvements à la hausse sont observés : i) pour le riz local à Sikasso (+25%) et à Bamako (+3%), ii) pour le mil à Bamako (+9%), à Kayes (+6%) et à Tombouctou (+2%), iii) pour le sorgho à Bamako (+7%) et à Gao (+3%), et iv) pour le riz importé à Sikasso (+3%). La baisse est enregistrée uniquement pour le riz local à Kayes (-5%). Seul le riz local a enregistré une baisse sur le marché de Kayes (-5%). Le maïs est absent du marché de Tombouctou.
  • Au Burkina la tendance générale de l’évolution des prix des céréales est à la stabilité. Toutefois, des baisses ont été observées : i) pour le mil sur les marchés de Dédougou (-3%) et de Ouagadougou (-5%), ii) pour le sorgho sur les marchés de Dédougou (-10%), de Ouagadougou (-9%) et de Tenkodogo (-6%), et iii) pour le maïs sur les marchés de Dédougou (-10%) et Nouna (-6%). Quelques hausses ont aussi été enregistrées, i) pour le mil à Bobo (+17%), et à Nouna (+3%) et ii) pour le maïs à Kongoussi (+9%), Bobo (+7%) et Ouagadougou (+3%).
Restez informé⸱e !

Abonnez-vous à nos publications et bulletins pour les recevoir directement dans votre boîte mail.

Autres articles qui pourraient vous intéresser