Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email

publié dans Ressources le 11 décembre 2009

L’homologation des pesticides, parent pauvre de l’agriculture marocaine

Libération (Maroc)

Maroc

Accéder à la ressource

L’agriculture a toujours été un secteur stratégique pour le développement socio-économique du Maroc. Depuis, l’indépendance, le secteur a connu de nombreux programmes de développement agricole et rural et de réformes structurelles pour permettre au pays d’assurer sa sécurité alimentaire et poursuivre sa croissance économique.
Cependant, force est de constater que malgré ces professions de foi, l’agriculture marocaine reste un secteur sous-développé. Si l’on peut admettre que des facteurs comme la croissance démographique, les sécheresses et la mondialisation ont joué un rôle déterminant dans cette situation, il n’en demeure pas moins que ce diagnostic n’explique pas tout, puisque des pays comparables y ont été confrontés.
D’autres facteurs endossent en fait une partie importante de cette responsabilité. Il s’agit notamment de déficits de politiques, d’institutions et de gouvernance. La liste de ces défaillances est longue mais, on peut citer quelques unes, dont la mise à la disposition des petits agriculteurs d’intrants, tels que les produits phytosanitaires, notamment génériques, répondant aux normes en vigueur chez nous, à des prix à leur portée.

Restez informé⸱e !

Abonnez-vous à nos publications et bulletins pour les recevoir directement dans votre boîte mail.

Autres articles qui pourraient vous intéresser