The content bellow is available only in French.

publié dans Ressources le 22 mai 2014

Le G8 et sa Nouvelle Alliance: une menace pour la sécurité alimentaire et nutritionnelle en Afrique ?

Oxfam

Nouvelle AllianceSécurité alimentaire et nutritionnelleAnalyse, synthèse

Cette note d’information identifie les limites de la Nouvelle Alliance (NASAN), dans le cas du Burkina. Elle accuse un défaut d’attention à l’agriculture familiale et à la sécurité alimentaire, au profit de la sécurisation d’un climat d’investissement qui favorise le modèle d’agriculture entrepreneuriale à grande échelle. Le Pôle de croissance de Bagré sert alors de témoin : Oxfam dénonce les choix qui y sont faits, comme par exemple l’attribution inégale du foncier, ou la perte de terres appartenant aux petits producteurs entrainée par les travaux d’irrigations. La note accuse aussi le manque de transparence, notamment au sujet du futur code des investissements agricoles, concernant les politiques d’incitations (qui sont les bénéficiaires des exonérations fiscales ?) mais aussi les droits fonciers. Une série de recommandations vient ensuite, rappelant la responsabilité de la France en tant que leader de la NASAN du G8 au Burkina, notamment pour l’évaluation de l’impact des mesures. Oxfam appelle à réexaminer les réformes en cours, sur la base de consultations avec les organisations de producteurs.

Lire la note (15p., 469 Ko):
http://www.oxfam.org/sites/www.oxfam.org/files/bn-whose-benefit-burkina-faso-g8-new-alliance-220514-fr.pdf

Restez informé⸱e !

Abonnez-vous à nos publications et bulletins pour les recevoir directement dans votre boîte mail.

Autres articles qui pourraient vous intéresser