La 16ème édition du forum mondial pour l’alimentation et l’agriculture (Global Forum for Food and Agriculture – GFFA) qui s’est tenu à Berlin, en Allemagne, ce mois-ci, était consacrée aux « systèmes alimentaires de demain : œuvrer ensemble pour un monde sans faim ». Les ministres de l’Agriculture d’une cinquantaine de pays ont convenu de poursuivre le passage nécessaire à des systèmes agricoles et alimentaires durables et résilients. Le communiqué final souligne que c’est le seul moyen de faire du droit à une alimentation suffisante une réalité pour tous les habitants de la planète. Les ministres ont reconnu que les crises liées au changement climatique déstabilisent le monde et déclarent vouloir encourager des pratiques et technologies agricoles favorisant la production alimentaire durable.

Principales recommandations de cette conférence :

  • Mettre en œuvre le droit à une alimentation suffisante, disponible, accessible et abordable pour tous. Les ministres souhaitent renforcer la mise en œuvre des directives de la FAO sur le droit à l’alimentation et sensibiliser le public à ces directives.
  • Transformation durable et résiliente des systèmes alimentaires. Les ministres se sont engagés à accélérer la transformation vers une agriculture durable, locale, adaptée et résiliente afin d’atteindre l’ODD 2 sur la faim zéro et d’autres objectifs de l’Agenda 2030.
  • Gestion du climat et biodiversité. Les approches agroécologiques, l’agriculture biologique, les systèmes agroforestiers et l’économie circulaire contribueront à enrayer la crise climatique et la perte de biodiversité. Les ministres proposent de soutenir les circuits  régionaux, les chaînes d’approvisionnement régionales et la consommation durable.
  • Renforcer les groupes vulnérables particulièrement touchés par l’insécurité alimentaire, la malnutrition et les crises multiples, notamment la jeune génération ainsi que les femmes.
  • Renforcer le rôle des femmes dans le secteur agricole en réduisant l’inégalité de traitement des femmes dans l’agriculture, y compris dans les postes de direction, et améliorer l’accès des femmes à la terre et aux intrants.
  • Renforcer la gouvernance des structures afin d’assurer une meilleure sécurité des droits fonciers, l’accès à des semences de qualité et l’accès équitable au financement et aux infrastructures rurales.
  • Réduire de moitié le gaspillage alimentaire mondial tout au long de la chaîne de valeur d’ici à 2030.
  • Améliorer la gestion des engrais et des produits phytopharmaceutiques. Les ministres souhaitent renforcer la production et l’utilisation durables des engrais afin de stabiliser les rendements et d’éviter les pénuries à l’échelle mondiale. La gestion des engrais devrait faire partie d’une gestion intégrée et durable des terres. Les ministres souhaitent soutenir les pays du Sud dans la production durable d’engrais.

 

Le communiqué final est en anglais.

Restez informé⸱e !

Abonnez-vous à nos publications et bulletins pour les recevoir directement dans votre boîte mail.

« * » indique les champs nécessaires

Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Autres articles qui pourraient vous intéresser