The content bellow is available only in French.

publié dans Ressources le 4 décembre 2012

Démarches et outils de suivi d’impacts des programmes d’appui à la gestion des ressources naturelles au Sahel. Quelques enseignements d’exp-eriences en Mauritanie, au Tchad, et au Niger

Iram

Environnement/écologie

Résumé

Ce n’est finalement qu’une vingtaine d’années après leur mise en œuvre que les impacts des expériences de gestion des terroirs conduites de 1984 à 1995 au Sahel ont été observés, par la mise en évidence de la régénération du couvert végétal qualifiée de reverdissement du Sahel. Sans attendre l’observation de ces changements, à la lecture des enseignements des expériences de gestion des terroirs, plusieurs coopérations ont poursuivi leur engagement dans la lutte contre la désertification au Sahel. Elles se sont engagées dans des approches encore centrées pour une part sur la gestion décentralisée des ressources naturelles, pour d’autres cas sur la gestion concertée des ressources pastorales. Avec la volonté de limiter la dispersion thématique, ces expériences se sont progressivement inscrites dans une approche programme caractérisée par des interventions marquées par la succession de plusieurs phases. Elles ont surtout apport-e une contribution directe aux programmations nationales dans le domaine considéré, en fournissant des expériences de références développées au niveau national et en facilitant l’adaptation des législations aux réalités observées. Alors que les pays du Sahel sont engagés dans une approche programme, visant à apporter plus de cohérence aux interventions sectorielles déclinées au niveau national, la mise en place de dispositifs de suivi d’impacts opérationnels et maitrisables est cruciale. Nous proposons de questionner deux grands types d’expériences mises en oeuvre par les coopérations française et allemande au Niger, au Tchad, et en Mauritanie pour présenter les spécificités de leurs méthodes et dispositifs. La recherche a été mobilisée de différentes manières pour concevoir des méthodes de suivi d’impacts social et environnemental, avec l’ambition de mesurer les évolutions et d’aider au pilotage de ces programmes par les équipes chargées de les mettre en œuvre. Plusieurs tentatives de mise en place de dispositifs de suivi d’impacts ont ainsi -et-e conduites et expérimentées. La lecture des enseignements -a tirer se fera en premier lieu au regard de l’efficacité en matière de production d’indicateurs utiles au pilotage des programmes locaux et nationaux. On s’interrogera aussi sur la contribution apportée par la recherche dans la mise en oeuvre de ces systèmes de suivi d’impacts. Ces enseignements devraient permettre aux institutions gouvernementales et -a leurs partenaires de coopération une meilleure intégration du suivi d’impacts d-es la conception des interventions.

Lire l’article (13p.) :
http://www.iram-fr.org/pdf-publications/568.pdf

Restez informé⸱e !

Abonnez-vous à nos publications et bulletins pour les recevoir directement dans votre boîte mail.

« * » indique les champs nécessaires

Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Autres articles qui pourraient vous intéresser