The content bellow is available only in French.

publié dans Bulletins thématiques le 19 octobre 2007

Bulletin de veille N°113 – Politiques agricoles

Politique agricole et rurale nationale

Les politiques agricoles sont à l’ordre du jour. De nombreux observateurs avertis expliquent qu’on assiste au retour des politiques agricoles. Un numéro spécial de Grain de sel traitera de ce sujet et apportera des analyses plus précises sur cette question (février 2008)
.En attendant ce numéro spécial du Bulletin de veille vous propose une sélection de base des principaux textes de politiques agricoles qui font la une de l’actualité (loi d’orientation agricole, PAU, Ecowap mais aussi la Farm Bill) et de différentes notes ou articles qui permettent de mieux comprendre leur contenu. Un coup de projecteur est également donné sur les positions des organisations paysannes qui donnent leur avis, élaborent des propositions. Ce bulletin contient également quelques références à l’actualité et, mondialisation oblige, un regard sur certains pays comme la Chine ou l’Afrique du Sud.
Enfin pour ceux qui ressentent le besoin d’en savoir plus et de se former sur la question, les références d’un manuel de formation et la possibilité de suivre cette formation à distance avec le Cirad sur leur site de e-formation.

Bonne lecture

Considérations générales

A propos de politiques agricoles communes…Une approche comparée des enjeux et processus de régionalisation des politiques agricoles en Europe et en Afrique.
Site europafrica.info, J.Balié (FAO), E.Fouilleu (CNRS), 2005
Qu’est ce qui peut bien pousser des Etats à décider de mettre en place et de faire fonctionner des politiques agricoles communes ? Pourquoi et comment la question agricole devient-elle un enjeu d’intégration régionale ? Les motivations, moyens mis en oeuvre et résultats obtenus sont-ils comparables d’un groupement de pays à un autre, d’un continent à l’autre ? Cette communication se penche plus particulièrement sur les PAC respectives de l’UEMOA et de la CEDEAO. (28 pages, 197 Ko)
http://www.europafrica.info/docs/SV_RUR/comparpacafriqueuefinalbis.pdf

Agriculture, développement et échanges internationaux: Leçons à tirer de la Politique Agricole Commune de l’Union Européenne
Site du Roppa, Niek Koning, Université de Wageningen, Pays-Bas, Forum sur la Souveraineté Alimentaire, Niamey, 7-10 novembre 2006
Les pays de la Cedeao ont des relations étroites avec l’Union européenne (UE) aussi il peut être naturel pour eux de chercher des orientations dans la politique agricole commune (PAC) de l’UE. Aujourd’hui l’UE fait pression sur les pays de la Cedeao pour ouvrir leurs marchés dans le contexte d’un Accord de Partenariat Economique (APE). Cependant, l’UE a elle-même créé une politique agricole fortement protégée qui a poursuivi des objectifs similaires à ceux que la Cedeao a maintenant adoptés. Cette politique a bien marché pendant plusieurs décennies mais n’était pas sans défauts. Ce document évalue l’histoire de la politique agricole commune de l’UE afin que les agriculteurs et décideurs politiques de la Cedeao puissent tirer leurs propres conclusions. (10 pages, 293 Ko)
http://www.roppa.info/IMG/pdf/Niek_Koning-_1_fr_Agriculture_developpement_et_echanges_internationaux-Niamey_novembre_2006.pdf

Les politiques agricoles en Afrique
La lettre des économistes de l’AFD n°10, Décembre 2005
Cette lettre analyse l’élaboration ou la modernisation des politiques agricoles des pays en développement en évoquant d’une part les perspectives pour la filière rizicole malienne et en revenant plus largement sur la crise des politiques agricoles en Afrique et sur la nécessité de repenser l’aide publique au développement en la matière (12 pages, 112 Ko).
Site de l’AFD

Quelles nouvelles donnes pour les politiques agricoles ?
Centre d’analyse stratégique (France), 4 juin 2007
Activité économique essentielle au plan mondial, l’agriculture se trouve aussi au carrefour d’enjeux collectifs majeurs comme la sécurité alimentaire ou la préservation de l’environnement, que le seul jeu du marché ne permet pas de prendre efficacement en compte. Pour les auteurs, les évaluations de la libéralisation agricole n’ont pas assez pris en compte ni les imperfections de ce marché ni les autres enjeux de l’agriculture et posent la question de nouveaux modes de régulations agricoles… autres que le « marché » (8 pages, 233 Ko).
http://www.strategie.gouv.fr/IMG/pdf/NoteVeille61.pdf

Politiques agricoles nationales et engagement à l’OMC
Site Rédév, Gret, 2005
L’Accord sur l’Agriculture (AsA) de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) est présenté ainsi que ses conséquences sur les politiques agricoles des pays en développement. L’accent est mis sur les divers instruments de politique agricole et leur conformité avec les règles de l’OMC, ainsi que les marges de manœuvre possibles pour les pays en développement (8 pages, 58 Ko).
http://agri-alim.redev.info/Doc/docs/Note_them_polit_agri_1-06-04.pdf

Journée mondiale de l’alimentation : le droit de choisir ce que l’on mange
Syfia international, M.A. Leplaideur, 12 octobre 2007
Le droit des peuples à se nourrir eux-mêmes – la souveraineté alimentaire – est aujourd’hui au centre des discussions internationales sur l’agriculture. Mais les producteurs africains réclament aussi un changement de politique de leurs États. Ce que demande aussi la FAO, qui a fait du droit à l’alimentation le thème de la journée mondiale de l’alimentation du 16 octobre.
http://www.syfia.info/fr/article.asp?article_num=4795

LOA Sénégal

Le contenu et les enjeux de la Loi d’orientation agro-sylvo-pastorale du Sénégal
Sur le site de l’Inter-réseaux, RéDéV, Gret, J.Brayer, J.R.Cuzon, D.Hermelin, 2005
Le Sénégal s’est doté au printemps 2004 d’une Loi d’Orientation Agro-Sylvo-Pastorale (LOASP) qui constituera le cadre de développement de l’agriculture sénégalaise pour les 20 prochaines années et dont l’objectif est d’asseoir le développement rural sur une exploitation agricole familiale à moderniser, tout en promouvant l’entreprenariat agricole. Après avoir présenté le contenu de la LOASP, cette note en soulignera les enjeux (6pages, 70 Ko).
http://www.inter-reseaux.org/article.php3?id_article=2063

Loi d’orientation agro-sylvo-pastorale (Sénégal)
Sur le site du Hub Rural
La présente loi comprend 82 articles structurée autour de 5 grands titres : Dispositions générales (objectifs, priorités et axes), Métiers, organisations et exploitations agricoles (statut des exploitations agricoles et des organisations, reconnaissance des métiers, protection sociale), Stratégies de développement agro-sylvo-pastoral (réforme foncière, diversification, filières et régulation des marchés), Mesures d’accompagnement et Dispositions diverses et finales (création du Conseil Supérieur d’Orientation Agro-Sylvo-Pastorale).
http://www.hubrural.org/pdf/loisen-2004-16.pdf

Etude d’un processus de concertation pour l’élaboration d’une politique publique :Le cas de la Loi d’Orientation Agro-Sylvo-Pastorale (LOASP) sénégalaise
Sur le site du Hub Rural, Cirad, Working Paper, A. Chaboussou, M . Ruello, Décembre 2006
Un projet de loi a fait l’objet courant 2003 de commentaires de la part des acteurs du développement rural au Sénégal. Alors que la plupart d’entre eux ont envoyé leurs commentaires écrits, le Conseil National de Concertation et de coopération des Ruraux (CNCR), a organisé une consultation auprès de ses membres avant de rédiger un contre projet. Cette concertation dans l’élaboration d’une politique marque une rupture avec les processus d’élaboration des politiques publiques des années 80-90 caractérisés par une influence significative des bailleurs de fonds. Cette étude a cherché à caractériser la spécificité du processus d’élaboration de la LOASP et à comprendre l’origine de la place centrale tenue par le CNCR dans ce processus (52 pages, 280 Ko).
http://www.hubrural.org/pdf/wp_loasp_chab_ruel.pdf

La loi d’orientation agro-sylvo-pastorale sénégalaise, résultat d’une large concertation.
Grain de sel n°30, J. Brayer, J.R. Cuzon et M. Ndiobo Diene, Mars 2005
Élaborer une loi d’orientation rompait avec les démarches entreprises jusqu’alors, en permettant la réappropriation du processus de formulation des politiques agricoles par l’ensemble des acteurs impliqués dans le développement rural, y compris la représentation
nationale (par le vote du projet de loi à l’Assemblée nationale).
http://www.inter-reseaux.org/article.php3?id_article=224

LOA Mali

Le contenu et les enjeux de la Loi d’orientation agricole du Mali
Sur le site Inter-réseaux, RéDéV, Gret, J. Vilain, 2006
Le gouvernement malien a adopté sa Loi d’Orientation Agricole le 14 décembre 2005. Elle détermine et conduit la politique de développement agricole du Mali à long terme. Elle a pour but de promouvoir une agriculture familiale durable, moderne ainsi que l’entreprise agricole à travers la création d’un environnement propice au développement d’un secteur agricole structuré (7 pages, 62 Ko)
http://www.inter-reseaux.org/IMG/pdf/note_contenu_LOA_Mali1.pdf

Loi d’orientation agricole du Mali
Site internet des concertations paysannes sur la LOA du Mali
La Loi d’orientation agricole du Mali sert de cadre pour la mise en œuvre de la stratégie de développement agricole du pays. Elle a été promulguée le 5 septembre 2006. Ce texte ambitieux, structurée en 7 titres, 37 chapitres et 207 articles, doit notamment permettre une formalisation de l’agriculture avec la reconnaissance juridique des exploitants et leurs métiers, ainsi que des exploitations agricoles familiales. Il prévoit également une place importante aux OPA et à la concertation. L’adoption des lois, textes réglementaires et documents de politiques nécessaires à son application doit s’étaler sur une période de cinq ans (30 pages, 383 Ko).
http://loa.initiatives.net.ml/IMG/pdf/LOA_VOTEE.pdf

Mémorandum paysan sur la Loi d’orientation agricole du Mali
Sur le site du ministère de l’Agriculture du Mali
Les 12, 13 et 14 septembre 2005 les représentant des organisations Paysannes de toutes les régions du Mali, regroupées au sein de la Coordination nationale des organisations paysannes (CNOP) se sont réunies à Ségou aux fins de convenir des dispositions essentielles à insérer dans la future loi d’orientation agricole du Mali. Cette rencontre était la dernière étape d’un long processus de réflexions et de débats paysans organisés aux niveaux local et régional. Ce mémorandum est le résultat de ces concertations et il fut remis au gouvernement.
http://www.maliagriculture.org/LOA/memorandum.html


Politique agricole de la Cedeao

La politique agricole de la Cedeao (Ecowap)
Sur le site du Hub Rural
La Politique agricole de la Communauté Economique de l’Afrique de l’Ouest (Ecowap) a été adoptée par les Chefs d’Etat de la Cedeao le 19 janvier 2005. L’Ecowap repose sur trois axes d’intervention : l’accroissement de la productivité et de la compétitivité de l’agriculture, la mise en œuvre d’un régime commercial intracommunautaire et l’adaptation du régime commercial extérieur (le document de référence, 168 pages, 1,67 Mo).
http://www.hubrural.org/spip.php?article24

Proposition du Roppa pour la mise en œuvre et la défense de la Politique agricole de la Cedeao
Sur le site du Hub Rural, Avril 2006
La présente note a pour objet d’identifier les enjeux et possibilités qui s’offrent aux pays de la
Cedeao pour mieux adapter les instruments aux objectifs de la politique agricole et à la mise en place d’un APE avec l’UE. Le constat d’un déficit alimentaire croissant associé à une forte dégradation de l’intégration régionale nécessite une révision du TEC avec l’introduction d’une bande tarifaire à 50% (14 pages, 330 Ko).
http://www.hubrural.org/pdf/roppa_note_ape_cedeao.pdf

Comment développer l’agriculture en Afrique de l’Ouest ?
ABC Burkina, 2007
Ce texte présente « en français facile » la Politique agricole de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao). Une initiative intéressante pour permettre des débats avec un plus grand nombre de producteurs et de responsables des organisations paysannes.
http://www.abcburkina.net/content/view/469/73/lang,fr/

Politique agricole commune de la Cedeao : Pour l’accélération du processus
Walf Fadjri (Sénégal), I. Diaw, octobre 2007
Donner un coup d’accélérateur au processus de formulation et de lancement de la politique agricole commune de la Cedeao. C’est l’objectif des autorités de la structure d’intégration sous-régionale en charge de ce volet. Elles ont entamé, par Dakar, une tournée dans ce sens.
http://www.walf.sn/economique/suite.php?rub=3&id_art=41425

Politique agricole commune de la CEDEAO : Une structure mise sur pied pour conduire le processus (Sénégal)
Le soleil, M. Guèye, Octobre 2007
Une mission de la Cedeao se rendra dans tous les Etats membres, pour identifier et évaluer les projets. Le gouvernement a chargé une cellule de techniciens du ministère de l’Agriculture d’identifier l’ensemble des projets agricoles du Sénégal depuis les indépendances, d’étudier leurs faiblesses, et de définir un portefeuille de projets bancables. Ces projets, une fois validés à l’issue d’une réunion, feront l’objet d’un pacte national lors d’une table ronde, avant d’être soumis aux chefs d’Etat de la Cedeao dans le cadre de la politique agricole commune. Les chefs d’Etat se chargeront, à leur tour, de rencontrer les bailleurs de fonds pour leur financement. Simple la mise en application de la PAC.
http://www.lesoleil.sn/article.php3?id_article=29579

Politique agricole de l’UEMOA

La politique agricole de l’UEMOA
Sur le site du Hub Rural
La Politique Agricole de l’UEMOA (PAU), adoptée en décembre 2001, a comme objectif principal de contribuer durablement à la satisfaction des besoins alimentaires de la population ouest africaine, au développement économique et social, et à la réduction de la pauvreté en milieu rural. La PAU vise l’adaptation des filières agricoles aux règles du marché régional et international, l’amélioration du système productif, l’approfondissement du marché commun dans le secteur agricole et la gestion des ressources partagées. Disponible l’Etude sur les grandes orientations de la PAU (deux volumes) et l’acte additionnel de la PAU.
http://www.hubrural.org/spip.php?article28

Conclusions de l’atelier régional sur la Politique Agricole de l’UEMOA
Sur le site du Roppa, Octobre 2001
« Nous ne pouvons nous tromper nous-mêmes ». Les membres du Réseau des organisations paysannes et des producteurs agricoles (ROPPA) se sont réunis à Ouagadougou les 2, 3 et 4 octobre 2001 pour définir une position commune quant à la perspective de définition et de mise en œuvre par l’UEMOA d’une politique agricole de l’Union (PAU). Un document toujours d’actualités.
http://www.roppa.info/old/doc/roppa_conclusio_pau_041001.pdf

CEMAC

La Stratégie Agricole Commune des pays membres de la CEMAC
Sur le site du Hub Rural
Le Conseil des Ministres de la Communauté économique des Etats d’Afrique Centrale (Cemac) a adopté en août 2003 une stratégie agricole commune devant contribuer au développement agricole durable de ces pays pour assurer la sécurité alimentaire et promouvoir les échanges aussi bien intra qu’extra communautaires. Disponible le règlement portant adoption de la stratégie agricole des pays membres de la Cemac et le document de stratégie (59 pages, 380 Ko)
http://www.hubrural.org/spip.php?article25

Nepad /PDDAA

Du PDDAA au développement concret de l’agriculture africaine : un processus intératif se précisant dans les régions
CTA, Dialogue politique, A. Wambo, W. Anseeuw, Avril 2006
Le NEPAD a fait du développement agricole sa priorité et élaboré le Programme détaillé pour le développement de l’agriculture africaine (PDDAA). Ce programme, objet de la plus haute attention de la part du leadership africain et international, a été approuvé à Maputo en juillet 2003, à l’occasion de la deuxième assemblée ordinaire de l’Union africaine. Cela s’est concrétisé par un engagement à porter le soutien budgétaire au secteur agricole à hauteur de 10 % des budgets nationaux.
Site du CTA

Plan d’actions régional 2005-2010 pour la mise en oeuvre de la Politique Agricole de la Cedeao (Ecowap) et du PDDAA/NEPAD en Afrique de l’Ouest
Sur le site du Hub Rural, Mai 2005
Ce document synthétique permet d’avoir une vision d’ensemble du contexte Ouest africain: contexte et enjeux de l’agriculture, articulation entre les cadres institutionnels du NEPAD et de la Cedeao, et enfin les grandes lignes du plan d’action dans le cadre de la politique régionale.
http://www.hubrural.org/pdf/nepad_cedeao_ecowap_pddaa_plan_actions_2006_2010_version_juin_05.pdf

Autres pays

La réforme de la politique agricole en Afrique du Sud
OCDE, Synthèses, Avril 2006
L’agriculture représente moins de 4 % du PIB, mais, officiellement, 10 % de l’emploi total. Très diversifiée, elle a pour principales activités les cultures de plein champ, l’élevage et l’horticulture. Le secteur agricole de l’Afrique du Sud présente deux visages : une filière commerciale très développée coexiste avec un grand nombre d’exploitations (collectives) de subsistance. La présente Synthèse donne un aperçu de la refonte de la politique agricole en Afrique du Sud, de ses répercussions sur le secteur, des difficultés auxquelles sont confrontés les responsables et des pistes envisagées pour poursuivre les réformes. (Pdf 206 Ko)
http://www.oecd.org/dataoecd/16/13/36643909.pdf

Une Farm Bill plus juste pour le monde (Etats Unis)
Institute for agriculture and trade policy, mai 2007
La Farm Bill, politique agricole des États-Unis, définit notamment les politiques de subventions au secteur agricole, fortement décriées ces dernières années. Ce document examine comment la Farm Bill affecte le commerce, les subventions, le dumping, l’aide alimentaire et la concentration du marché. Il souligne les importants changements à apporter à la politique agricole américaine pour corriger ses impacts sur le monde, et sur les façons d’amener la politique agricole américaine à mieux soutenir les petits agriculteurs et le développement rural au niveau international (7 pages, 175 Ko).
http://www.agobservatory.org/library.cfm?refid=98748

Politiques agricoles chinoises : la porte étroite
Sur le site du CEPII, Editions La Découverte, Collection Repères, C. Aubert, 2005
L’agriculture chinoise permet à la population un niveau élevé de consommation et un taux d’autosuffisance en « grains » de 94%. En 2004, l’objectif était d’augmenter les revenus paysans. En 2005, il était de renforcer la capacité productive de l’agriculture. Ce sont les deux facettes des objectifs des politiques agricoles, dont la mise en œuvre s’avère des plus malaisées compte tenu de la faible capacité du gouvernement à influer sur les productions et les revenus agricoles. De plus la gestion d’un exode rural inexorable, et dont les proportions
risquent d’être gigantesques reste problématique (15 pages, 76 Ko).
http://www.cepii.fr/francgraph/publications/ecomond/dossierstrat/2006ch6.pdf

Maghreb: Politique agricole euro-méditerranéenne, équilibres socio-politiques et développement durable : la quadrature du cercle ?
Centre international des hautes études méditéranéennes (CIHEAM), H. Regnault, 2003
Dans la région Euro-Méditerranée, le libre-échange mis en place dans le cadre du processus de Barcelone ne s’applique pas à l’agriculture. Le régime actuel de l’échange agricole ne permet pas aux pays du Sud et de l’Est méditerranéen de valoriser leurs avantages comparatifs. Les politiques agricoles internes aux pays du sud ne permettent pas de nourrir les populations au meilleur coût mondial. Aussi une reconsidération du dossier agricole euro-méditerranéen, dans ses diverses composantes apparaît inévitable. Un libre échange agricole pur et simple apparaît impensable. Par contre, une régulation euro-méditerranéenne des marchés agricoles, conjuguant compétitivité des productions et garanties de revenu des agriculteurs du sud, apparaît comme la voie la plus prometteuse, même si ce n’est pas le scénario le plus facile à mettre en œuvre (5 pages, 154 Ko)
http://ressources.ciheam.org/om/pdf/a52/03400059.pdf

Documentation

Manuel méthodologique: Elaboration d’un cadre de négociation pour la définition des politiques agricoles
Sur le site du Hub Rural, Cirad, Iram, Solagral, Avril 2003
Ce manuel est le résultat d’un travail de réflexion réalisé par 19 chercheurs, consultants ou cadres issus de 11 pays africains et experts du Cirad, de l’Iram et de Solagral. Il synthétise les réflexions méthodologiques sur les justifications, modalités et évaluations de l’intervention publique en agriculture. I propose au lecteur une démarche originale d’élaboration des politiques agricoles, fondée sur la participation et la négociation, dans un langage aujourd’hui dominant qui est celui de l’économie. Il se compose de deux parties : la description de la démarche en huit étapes successives, illustrées par des exemples et des fiches explicatives de certains concepts susceptibles d’améliorer la connaissance du lecteur sur différents points de méthode (166 pages, 1.005 Ko).
http://www.hubrural.org/spip.php?page=documentation&var_mode=recalcul&id_rubrique=1&id_doc=4717

Formation à distance sur le manuel d’élaboration des politiques agricole
Sur le site du Cirad
Pour répondre aux contraintes géographiques et temporelles de ses divers collaborateurs, le Cirad propose un dispositif d’enseignement en ligne permettant une utilisation à distance. Ce cours rend compte des grandes lignes du Manuel d’élaboration et de négociation des politiques agricoles présenté ci-dessus. Il propose en plus un support filmé, accompagné de transparents, une e-formation pour aller plu loin dans l’utilisation des NTIC.
http://elearning.cirad.fr/intro/descLongue.php?idg=31

Sécurité alimentaire et développement agricole en Afrique subsaharienne
FAO, Série sur l’assistance aux politiques n°2, W. Kidane, M. Maetz, P. Dardel, Septembre 2006
La nécessité de soutenir le secteur agricole semble avoir été comprise par les Gouvernements africains au Sommet de Maputo en 2003, et ceux-ci se sont engagés à consacrer 10 % du budget national à l’agriculture d’ici 2008. La mise en oeuvre de « l’engagement de Maputo » est toutefois difficile en raison des contraintes en matière de ressources. Le but de cette étude est de fournir des objectifs rationnels pour le soutien à l’agriculture, d’examiner les problèmes qui se posent et les leçons des expériences appropriées tant des pays développés qu’en développement qui ont éliminé avec succès l’insécurité alimentaire (127 pages,1629 Ko).
http://www.fao.org/docrep/009/a0627f/a0627f00.htm

English

Agriculture, development and international trade: Lessons to be learned from the Common Agricultural Policy of the European Union
Roppa website, Forum on Food Sovereignty, Niamey, 7-10 November 2006, Niek Koning Wageningen University
Because the ECOWAS countries have close relations with the European Union (EU), it may be natural for them to look to the common agricultural policy of the EU for guidelines. Today, the EU is pressuring the ECOWAS countries to open their markets within the context of a European Partnership Agreement. However, the EU has itself created a highly protective farm policy that has pursued aims similar to those that the ECOWAS has now adopted.
This policy has worked well for several decades. However, it also had significant shortcomings, with serious negative effects for European tax payers and for other countries. This paper surveys the history of the common agricultural policy of the EU so that farmers and policy makers of the ECOWAS can draw their own conclusions. (Pdf~300 Ko)
http://www.roppa.info/IMG/pdf/Niek_Koning-Agriculture_development_and_international_trade-Niamy_November_2006.pdf

Nepad/ CAADP

The Comprehensive Africa Agriculture Development Programme (CAADP) / Nepad
Global donor plateform website
Theses pages explain the whole process, the four pillars which constitute the core activity fields for the implementation of CAADP. « CAADP Implementation » explain the implementation of the common framework with all its key principles and targets, and how it has to be convened by the Regional Economic Communities (RECs) and thereafter in each country where it has to be transformed into country strategies and investment programmes.
http://www.donorplatform.org/content/view/100/146/

SADC

Agricultural policy making in Southern Africa: Issues and challenges
The Food, Agriculture and Natural Resources Policy Analysis Network (FANRPAN ), Report of the Second Regional Stakeholder Meeting, 6-9 May, 2001
Five papers describing how agricultural and trade policies are formulated in Uganda, Malawi, Zimbabwe, South Africa and Tanzania were presented. The Food, Agriculture and Natural Resources Policy Analysis Network (FANRPAN) was created to promote appropriate agricultural and natural resources policy in order to reduce poverty, increase food security and enhance sustainable agricultural development in the SADC region.
On this page you can download the complete report 1.7 Mo (136 pages)
http://www.fanrpan.org/documents/d00006/

USA / Farm Bill

A Fair Farm Bill for the World
Institute for Agriculture and Trade Policy, 2007
Every five to seven years, the U.S. Congress writes a new Farm Bill that sets policy for agriculture subsidies, food aid, market competition and conservation. U.S. farm policy has come under extensive scrutiny from abroad in recent years. Trade negotiators point to distortions in world markets created by the Farm Bill. They identify billions of dollars in farm subsidies, along with the U.S. policy of pressuring other countries to lower their tariffs, as the primary cause of export dumping. Specifically, this report looks at how the Farm Bill directly affects trade, subsidies, dumping, food aid, market concentration and public health. Doc pdf, 410 Ko, 12p.
http://www.agobservatory.org/library.cfm?refid=97624

Veille coordonnée par Pascal Massetti
Ce bulletin a été réalisé avec la participation de Patrick Delmas (AFDI Afrique de l’Ouest), Jean René Cuzon (UEMOA) et Sébastien Subsol (CILSS).

Restez informé⸱e !

Abonnez-vous à nos publications et bulletins pour les recevoir directement dans votre boîte mail.

Autres articles qui pourraient vous intéresser