publié dans Ressources le 30 mai 2024

Sélection 2024 du festival AlimenTerre

Alimenterre/CFSI

LaitPêcheSemencesAfrique de l’OuestEvenementFilm

Accéder à la ressource

Comme chaque année, le Festival ALIMENTERRE sera de retour du 15 octobre au 30 novembre !

A l’occasion de son édition 2024 le Festival, soutenu par des centaines d’acteurs engagés à travers la France et dans plus d’une douzaine de pays, proposera neuf films percutants qui font naître les débats et les réflexions sur nos systèmes alimentaires et leurs interdépendances à l’échelle mondiale.

3 films ont particulièrement retenu notre attention :

  • La dernière graine : Ce film retrace les enjeux liés à l’alimentation et l’agriculture en Afrique au 20e siècle , notamment celui du contrôle des semences. Qu’avons-nous perdu ? Et qui peut nous montrer un meilleur chemin de production ? Des paysans de différents pays africains et des experts témoignent de la durabilité et de l’adaptabilité de leurs pratiques agroécologiques et partagent leur savoirs.

 

  • Trainée de poudre : La crise du secteur agricole touche de plein fouet le secteur laitier . La fin des quotas a mécaniquement entraîné une surproduction qui influence , à la baisse , le prix payé à la ferme . Ce qui fait l’affaire des industriels du secteur qui exportent de plus en plus leur surplus , notamment le beurre dont le prix à la tonne a doublé en quelques années . Les matières grasses extraites , il reste une poudre sèche que les industries ont réussi à valoriser . Depuis quelques années , elles ré-engraissent ces résidus de poudre de lait avec de l’huile de palme et inondent à bas prix les pays africains. Les producteurs locaux sont pénalisés et cette poudre , ce « faux lait » fragilise un peu plus les sociétés locales . Des personnes se battent pour changer ce système mortifère qui appauvrit les producteurs et productrices d’Europe et d’Afrique . Belgique , France , Sénégal , Burkina Faso , « Traînée de poudre » nous emmène sur la route de ces personnes face à cette mondialisation destructrice.

 

  • Jusqu’à la fin : Saumon , truite , daurade , bar , mais aussi environnement , sécurité alimentaire , colonisation , accaparement des terres et de l’eau . Jusqu’à la fin du monde est un voyage à travers trois continents , suivant une enquête journalistique sur l’industrie piscicole . L’aquaculture est l’industrie alimentaire qui connaît la croissance la plus rapide au monde et promet d’être une solution durable pour nourrir une population mondiale croissante qui pourrait atteindre 9,7 milliards de personnes en 2050 . Le film expose cependant une réalité différente : les communautés locales de différentes régions luttent contre l’expansion des fermes piscicoles, accusées de polluer les eaux cristallines , d’accaparer les ressources naturelles et même de favoriser la faim et l’insécurité alimentaire.
Restez informé⸱e !

Abonnez-vous à nos publications et bulletins pour les recevoir directement dans votre boîte mail.

« * » indique les champs nécessaires

Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Autres articles qui pourraient vous intéresser