Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email

publié dans Ressources le 4 décembre 2015

Repenser le financement du secteur agricole en Afrique de l’Ouest : une nécessité

Cirad/Farm

FinancementAnalyse, synthèse

Accéder à la ressource

Depuis le début de la décennie 2000, la structure du financement du développement se caractérise par une croissance très nette des apports privés (plus de 70 % des financements totaux en 2013 contre 60 % dix ans auparavant), une érosion relative (en particulier pour les pays les plus pauvres) des apports d’aide publique au développement (APD) bilatéraux des pays membres du CAD/OCDE et une croissance des flux financiers dans le cadre de la coopération Sud-Sud (malgré la difficulté de mesurer ces flux avec précisions). Depuis 2014, au niveau de la gouvernance mondiale du financement du développement et en particulier de celle relative à l’APD, une dynamique de discussion se construit pour à la fois préparer la conférence d’Addis-Abeba sur le financement du développement (qui s’est tenue en juillet 2015, après celle de Monterrey en 2002), engager la période post-2015 sur ce que seront les Objectifs de développement durable (ODD, adoptés par l’Organisation des Nations unies en septembre 2015) et préparer la conférence COP 21 sur le changement climatique, qui vient de s’ouvrir à Paris.

Restez informé⸱e !

Abonnez-vous à nos publications et bulletins pour les recevoir directement dans votre boîte mail.

Autres articles qui pourraient vous intéresser