Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email

publié dans Ressources le 12 mars 2014

Presse : UEMOA : le plafonnement des taux d’intérêts, un remède pire que le mal ?

Jeune Afrique

MicrofinanceAfrique de l’OuestBrève

Accéder à la ressource

En abaissant le plafond des taux d’intérêt, l’UEMOA voulait protéger les consommateurs. Mais la mesure, qui menace la survie de certaines institutions de microfinance, pourrait réduire l’accès au crédit.

La microfinance serait-elle en danger ? En Afrique de l’Ouest et en Afrique centrale, les spécialistes de ce modèle qui a permis à des millions de pauvres d’accéder aux services financiers sont inquiets. Au 1er janvier 2014, les huit pays de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) ont abaissé le plafond du taux d’intérêt que les institutions de microfinance (IMF) peuvent appliquer à leurs clients, le ramenant de 27 % à 24 %.

Restez informé⸱e !

Abonnez-vous à nos publications et bulletins pour les recevoir directement dans votre boîte mail.

Autres articles qui pourraient vous intéresser