Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email

publié dans Ressources le 10 mars 2014

Presse : Burkina Faso : Bagré et Samendéni mènent la danse

Jeune Afrique Jeune Afrique

Burkina Faso

Lors de la dernière réunion du Comité national de pilotage des pôles de croissance (CNPPC), le 27 janvier, à Bagré, le Premier ministre burkinabè, Luc-Adolphe Tiao, a insisté sur la « nécessité d’une accélération dans le processus du pôle de croissance de Bagré ». Profitant du fort potentiel agricole de la vallée du fleuve Nakambe (ex-Volta blanche), mis en valeur par la construction d’un barrage et d’une centrale électrique d’une puissance de 16 MW inaugurés en 1994, le pôle de croissance de Bagré, alias Bagrépôle, a été lancé en 2012 afin de développer l’activité économique dans la région.

L’objectif est d’accroître les investissements privés, de dynamiser la création d’emplois (30 000 prévus) et de multiplier par quatre la production agropastorale, sylvicole et halieutique d’ici à 2017. Premier à passer dans sa phase d’exécution sur les 4 projets pilotes lancés par la Banque mondiale dans le cadre de sa nouvelle stratégie pour l’Afrique (les autres sont situés au Ghana, au Sénégal et au Malawi), Bagrépôle s’inscrit dans le plan 2011-2015 de stratégie de croissance accélérée et de développement durable (Scadd) mis en place par le gouvernement. Il entre aujourd’hui dans sa phase décisive.

Lire la suite de l’article : http://economie.jeuneafrique.com/regions/afrique-subsaharienne/21508-burkina-faso–bagre-et-samendeni-menent-la-danse.html

Lire l’interview avec Issaka Kargougou, directeur général de la société de développement du pôle de développement de Bagré : http://direct.economie.jeuneafrique.com/regions/afrique-subsaharienne/21512-issaka-kargougou–qdautres-bailleurs-sont-prets-a-investir-a-bagreq.html

Restez informé⸱e !

Abonnez-vous à nos publications et bulletins pour les recevoir directement dans votre boîte mail.

Autres articles qui pourraient vous intéresser