Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email

The content bellow is available only in French.

publié dans Ressources le 5 octobre 2006

Pourquoi les poulets brésiliens ne s’envolent pas vers l’Europe

Inter-réseaux

Accords de Partenariats Economiques (APE)

Accéder à la ressource

Marcos S. Jank est président de l’Institut brésilien pour les négociations du commerce (Icone). Il propose un point de vue sur les instruments protectionnistes de l’Union européenne. L’exemple exposé ici est la filière poulet brésilienne, qui a vu sa production de poulet entier taxé lourdement, puis celle de produits à plus grande valeur ajoutée, tel le poulet découpé. Pour les exportateurs brésiliens, cela représente une perte annuelle de 350 millions de dollars. L’auteur dénonce ici le caractère unilatéral de ces mesures et le danger qu’elles représentent pour le système de négociation multilatéral.

Restez informé⸱e !

Abonnez-vous à nos publications et bulletins pour les recevoir directement dans votre boîte mail.

Autres articles qui pourraient vous intéresser