Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email

publié dans Ressources le 23 février 2018

Pourquoi les investisseurs doivent s’intéresser aux pays les plus fragiles

Banque Mondiale/Stephanie von Friedeburg

InvestissementSecteur privé et développementAnalyse, synthèse

Accéder à la ressource

De plus en plus d’investisseurs privés s’intéressent aux régions fragiles et en conflit. Ainsi, la Brookings Institution observe, dans un rapport de 2016, que « sur les 1 600 partenariats public-privé créés par l’USAID depuis 2001, un tiers concerne les 50 pays recensés comme fragiles ».
Dans son article publié sur le blog de la Banque Mondiale, Stephanie von Friedeburg invite à mettre en place des projets pour attirer les investissements privés dans les pays les plus pauvres, en privilégiant les pays fragiles et en conflit. L’implication du secteur privé est selon elle essentielle pour atteindre les Objectifs de développement durable (ODD) des Nations Unies qui veulent extraire des millions de personnes de l’extrême pauvreté à l’horizon 2030.

En savoir plus

Restez informé⸱e !

Abonnez-vous à nos publications et bulletins pour les recevoir directement dans votre boîte mail.

Autres articles qui pourraient vous intéresser