Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email

publié dans Ressources le 18 juillet 2015

Point sur la Sécurité Alimentaire au Sahel d’Afrique Verte (juillet 2015)

Afrique verte

Situation agricole et alimentaireRevue - Bulletin

Trouvez ci-joint le numéro 171 (juillet 2015) du Point sur la Sécurité Alimentaire au Sahel, notre mensuel d’information sur le prix des céréales au Niger, Mali et Burkina Faso.

En voici la synthèse : début juillet 2015, la tendance générale de l’évolution des prix des céréales est à la stabilité au Mali et au Niger et à la baisse au Burkina (pour le mil et le sorgho)

  • Au Niger : la tendance générale des prix est à la stabilité voire à la baisse pour les céréales sèches, sauf sur le marché d’Agadez où les prix du sorgho et du maïs sont en hausse respectivement de 10% et 9%. Les baisses ont été enregistrées : i) pour le mil à Zinder (-4%), à Dosso et Niamey (-3%), ii) pour le sorgho à Maradi et Niamey (-9%) et à Dosso (-3%) et enfin, iii) pour le maïs à Dosso (-8%) et à Niamey (-6%).
  • Au Mali : la tendance générale des prix des céréales est à la stabilité. Toutefois quelques hausses ont été observées sur certains marchés, notamment pour les céréales sèches. Aucune baisse de prix n’a été enregistrée sur aucun marché. Les hausses ont été enregistrées : i) pour le mil à Kayes (+5%) et à Mopti et Gao (+3 %), ii) pour le sorgho à Mopti (+6%) et à Kayes (+3%), iii) pour le maïs à Mopti (+10%) et à Bamako et Kayes (+3%), iv) pour le riz local à Gao (+7%) et à Bamako (+4%).
  • Au Burkina : la tendance générale des prix est à la stabilité pour le riz, à la baisse pour le mil et le sorgho et à la hausse pour le maïs. Les hausses ont été enregistrées : i) pour le mil à Dori (+11%) et à Kongoussi (+3%), ii) pour le sorgho à Fada (+7%) et pour le maïs à Dori (+14%), à Bobo (+8%), à Ouagadougou (+7%) et Nouna et Fada (+4%). Le prix du riz est stable sur tous les marchés sauf à Kongoussi (-3%). Les baisses ont été enregistrées pour le mil à Dédougou (-6%) et à Ouagadougou et Nouna (-3%), pour le sorgho à Dédougou (-7%), Ouagadougou, Bobo et Nouna (-3%).
Restez informé⸱e !

Abonnez-vous à nos publications et bulletins pour les recevoir directement dans votre boîte mail.

Autres articles qui pourraient vous intéresser