Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on email

publié dans Ressources le 21 mars 2016

Point Situation Alimentaire n°179 – mars 2016

Afrique verte

Situation agricole et alimentaireBurkina FasoMaliNigerRevue - Bulletin

Accéder à la ressource

Début mars la tendance générale de l’évolution des prix des céréales est à la hausse dans les 3 pays.

Au Niger la tendance générale des prix des céréales est à la hausse pour le mil et le sorgho sur certains marchés. Les hausses ont été enregistrées : a) pour le mil à Dosso (+9%), à Maradi (+7%) et à Niamey (+6%), b) pour le sorgho à Tillabéry (+12%), à Niamey (+7%) et à Maradi (+4%), c) pour le maïs à Niamey (+6%) et d) pour le riz à Niamey (+8%). Quelques mouvements à la baisse ont été observées : i) pour le maïs à Maradi (-10%) et à Dosso (-5%) et ii) pour le sorgho à Dosso (-5%).

Au Mali la tendance générale de l’évolution des prix des céréales est variable selon les produits. Elle est à la hausse pour le mil et le riz local, et à la stabilité pour le riz importé, le sorgho et le maïs. Les hausses ont été observées pour le riz local à Bamako et Ségou (+8%) et à Tombouctou (+3%), pour le mil à Bamako (+7%), à Tombouctou (+5%) et à Mopti et Gao (+3%), pour le sorgho et le maïs à Kayes, respectivement +3% et +4%, et pour le riz importé à Bamako et Tombouctou (+3%). Quelques rares cas de baisse ont été enregistrés : i) pour le mil à Kayes (-3%) et ii) pour le sorgho et le maïs à Bamako, respectivement de -7% et-4%.

Au Burkina la tendance générale des prix est à la hausse pour le maïs et à la stabilité pour le riz. En ce qui concerne le mil et le sorgho, des fluctuations tantôt à la hausse tantôt à la baisse et des stabilités sont observées selon les marchés. Les hausses ont été enregistrés, i) pour le maïs à Bobo (+9%), à Ouagadougou, Dédougou et Nouna (+4%) et à Fada (+3%), ii) pour le sorgho à Bobo (+9%), à Tenkodogo (+7%) et à Dédougou (+4%), iii) pour le mil à Fada (+6%) et à Tenkodogo (+3%). Les baisses ont été enregistrées : i) pour le mil à Kongoussi (-9%), à Nouna (-7%) et à Ouagadougou (-3%), ii) pour le sorgho à Kongoussi (-9%), à Ouagadougou (-7%) et à Nouna (-4%), iii) pour le maïs et le riz à Kongoussi respectivement de -6% et de -5%.

Restez informé⸱e !

Abonnez-vous à nos publications et bulletins pour les recevoir directement dans votre boîte mail.

Autres articles qui pourraient vous intéresser