The content bellow is available only in French.

publié dans Ressources le 27 avril 2007

Mieux valoriser le riz par la vente à la soudure après stockage avec crédit en grenier commun villageois (GCV) : Expérience des CECAM et de FIFATA à Madagascar

Commercialisation - MarchésRizWarrantageMadagascarDocument de capitalisation

C. Beaure d’Augères, d’après contributions FIFATA, CECAM. – Afdi, 2007. – 12 p.+ Résumé 1p.

Le crédit stockage peut être un instrument d’augmentation du revenu… mais à certaines conditions. Le crédit GVC a été mis en place pour permettre aux bénéficiaires de profiter du différentiel de prix du riz entre récolte et soudure tout en faisant face aux dépenses à la récolte: les producteurs stockent à la récolte et déstockent à la soudure après remboursement (ce qui oblige chacun à anticiper et trouver une source extérieure de revenu). Le crédit individuel est garanti par l’ensemble du stock. Depuis 2004 (année de prix élevés), nombreux producteurs se lancent dans le crédit-stockage. Mais ils connaissent mal les mécanismes du marché, certains spéculent sur leur stock, et les difficultés de remboursement sont nombreuses. Les producteurs prennent peu à peu conscience de la nécessité d’être informés sur le marché, de piloter la filière et d’agir avec prudence.

Restez informé⸱e !

Abonnez-vous à nos publications et bulletins pour les recevoir directement dans votre boîte mail.

« * » indique les champs nécessaires

Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Autres articles qui pourraient vous intéresser