The content bellow is available only in French.

publié dans Ressources le 3 juin 2009

L’envolée des importations laitières au Niger

VSF-Belgique

LaitNiger

Encouragées dans les années 70, les importations laitières nigériennes ont augmenté régulièrement depuis 30 ans. Elles ont même quadruplé en quantités dans les 11 dernières années. Une étude des données disponibles auprès de l’Institut National de la Statistique du Niger a permis de faire un état des lieux de cette envolée des importations. De 1996 à 2006, elles se sont élevées en moyenne à 37 000 tonnes équivalent lait par an soit en valeur 7,3 milliards de francs CFA par an. Les droits de douanes cumulés ont été pour la même période de 17,8 milliards de francs CFA. La structure des importations laitières au Niger montre une forte prédominance du lait en poudre qui représente 92 % des importations en quantité équivalentes de lait et 81 % en valeur. L’Union européenne est à l’origine de la plus grande partie de ces importations. Elle détient 65% des importations laitières nigériennes en valeurs soit plus de 4,8 milliards de francs CFA par an sur la période de 1996 en 2006. La tendance à l’augmentation des importations laitières est un phénomène observé au Niger comme dans les autres pays ouest africains. La faiblesse des productions locales, la forte urbanisation, les prix mondiaux très bas des produits laitiers et l’augmentation du niveau de vie des populations sont des facteurs probablement favorisants.

Restez informé⸱e !

Abonnez-vous à nos publications et bulletins pour les recevoir directement dans votre boîte mail.

Autres articles qui pourraient vous intéresser