The content bellow is available only in French.

publié dans Ressources le 9 août 2021

Le Sahel au confluent d’une double crise pastorale et sécuritaire

Le Point

Conflits, insécuritéPastoralismeSahelArticle

Accéder à la ressource

La session ministérielle du G5 Sahel, réuni le 9 juin à Niamey, a déploré « une crise globale de la gouvernance des espaces ruraux » et demandé le renforcement légal et physique de la sécurité des éleveurs, de leurs cheptels et des espaces pastoraux, ainsi que la sécurisation de leur mobilité dans la région. En marge de cette réunion, un appel de Niamey a été lancé pour faire entendre « la voix des éleveurs au Sahel et en Afrique de l’Ouest ». Rappelant la contribution du pastoralisme à l’identité de la région, à la préservation de l’environnement, à la croissance économique et à la sécurité alimentaire, les signataires de l’appel disent s’interroger « sur la possibilité de la préservation de ces cultures et pratiques séculaires ». Cet article revient sur les enjeux de la crise pastorale au Sahel sur fond de crise sécuritaire, et partage les inquiétudes et la perte d’horizon des éleveurs sahéliens.

 

Restez informé⸱e !

Abonnez-vous à nos publications et bulletins pour les recevoir directement dans votre boîte mail.

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Autres articles qui pourraient vous intéresser