Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on email

publié dans Ressources le 25 avril 2016

Le sabara (Guiera senegalensis), espèce oubliée des programmes de revégétalisation des plateaux et glacis ?

RECA Niger

Sols et gestion de la fertilitéNigerGuide technique - Supports de formation

Accéder à la ressource

L’Institut National de la Recherche Agronomique du Niger (INRAN), l’Université Abdou Moumouni de Niamey, l’Université de Maradi et AArhus University (Danemark) ont rédigé des fiches techniques de production de plants de plusieurs espèces locales d’arbres et arbustes. C’est une occasion pour évoquer l’une de ces espèces locales qui porte le même nom en Haoussa et Djerma, le sabara, dont le nom scientifique est Guiera senegalensis – Peul : Gelohi, leleko ; Tamachek : assubara.

Il s’agit d’un arbuste de 1 à 5 m de haut, facilement reconnaissable à ses petites feuilles, vert clair, plus ou moins grises ou bleutées. Il se présente souvent comme un buisson ramifié dès la base ce qui lui confère une qualité remarquable pour la régénération des sols.

Restez informé⸱e !

Abonnez-vous à nos publications et bulletins pour les recevoir directement dans votre boîte mail.

Autres articles qui pourraient vous intéresser