Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email

publié dans Ressources le 5 mars 2012

Le « lait de soja » et l’avenir des mini laiteries du Burkina Faso.

abc Burkina

LaitSojaBurkina Faso

Accéder à la ressource

Les veuves d’Hamdalaye sont des pionnières : elles nourrissent leurs veaux au lait de soja.

Depuis quelques temps, je reçois du courrier me demandant des nouvelles des veuves d’Hamdalaye (Ouagadougou) qui grâce à votre générosité ont reçu le 29 janvier 2011 une vache goudali. Aujourd’hui, je suis heureux de répondre à cette demande, surtout que les nouvelles sont bonnes !

En effet, en janvier 2011, j’écrivais : « Les six veuves du quartier Hamdalaye ont reçu, chacune, une  » Goudali  » ». Hier, j’ai pu rendre visite à quelques-unes de ces veuves qui m’ont dit que sur les six vaches goudalis (en fait des génisses de 18 mois à 2 ans) quatre ont déjà mis bas, et les deux autres sont pleines . Ces femmes m’ont chargé de vous transmettre leurs remerciements. L’une d’elle disait qu’auparavant elle n’osait même plus sortir dans son quartier. Elle avait honte d’être devenue une « femme-éleveur » sans vache. Aujourd’hui, elle a retrouvé la joie et elle est très fière de sa goudali, une vache admirée par tout le quartier. D’autres disaient comment le lait de leur vache leur permettaient de mettre leurs enfants à l’école et de payer les fournitures scolaires.

Faisons le pari que le lait de soja est un premier pas qui facilitera les suivants !

Restez informé⸱e !

Abonnez-vous à nos publications et bulletins pour les recevoir directement dans votre boîte mail.

Autres articles qui pourraient vous intéresser