The content bellow is available only in French.

publié dans Ressources le 27 janvier 2022

"Le financement des pertes et préjudices liés au dérèglement climatique ne peut plus être ignoré"

Imagine magazine

Changement climatiqueEntretien

Accéder à la ressource

En 2022, grâce au soutien du Fonds pour le Journalisme de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Imagine lance une série de grands reportages intitulée “Les préjudices de l’Anthropocène” pour documenter les préjudices que subissent les communautés les plus exposées au dérèglement climatique, ici et ailleurs. A travers ces reportages, la rédaction veut répondre aux questions suivantes : quels sont les différents types de pertes liés à la crise environnementale, au cœur des discussions de la COP26 de Glasgow ? Comment indemniser ces dommages, parfois irréparables ? Comment vit-on la disparition d’un lieu de vie, de sa culture, de son patrimoine immatériel ? Que faire quand l’adaptation aux changements environnementaux n’est plus possible ? Quels sont les impacts pour la santé physique et mentale ainsi que pour la mobilité humaine ?

A l’heure où la Wallonie et l’Ecosse sont les premières régions du monde à avoir déclaré qu’elles dédieront des fonds spécifiques pour indemniser les pertes et les préjudices, ces questions sont plus que jamais d’actualité. Pour bien comprendre l’enjeu derrière les « pertes et préjudices », Imagine a sollicité Rebecca Thissen, chargée de recherche en justice climatique au CNCD-11.11.11.

Restez informé⸱e !

Abonnez-vous à nos publications et bulletins pour les recevoir directement dans votre boîte mail.

« * » indique les champs nécessaires

Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Autres articles qui pourraient vous intéresser