Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email

publié dans Ressources le 25 novembre 2011

Grand-Nord du Cameroun : Des sacs pour la conservation améliorée du niébé

NiébéStocks - Réserves alimentairesCameroun

Accéder à la ressource

C’est le fruit des recherches menées conjointement par l’Irad et une université américaine. Des chercheurs viennent de résoudre définitivement le problème de la conservation prolongée du niébé, cette variété de haricot que l’on produit dans les régions septentrionales. Il s’agit des sacs dénommés « Pics » (projet de l’université de Purdue sur le stockage amélioré du niébé), fruit d’intenses travaux de recherches menés conjointement par l’université de Purdue aux Etats Unies d’Amérique, l’institut international d’agriculture tropicale (Iita)et l’institut de recherche agricole pour le développement (Irad). Les sacs Pics ont la particularité d’être imperméables, testés au niveau de la recherche et sont faits d’un triple ensachage. Il est disponible auprès des organisations paysannes agréés au prix de 1 200 francs CFA. Le but du projet est de stocker au moins 50% du niébé en Afrique de l’Ouest et du centre d’ici 2012 par la méthode triple ensachage hermétique dans les sacs Pics. De l’avis de Sobda Gonné, coordonateur du Pics, « actuellement, la conservation du niébé est un véritable problème et beaucoup de paysans sont découragés à cause des dommages qu’ils subissent. Mais une fois que le problème de conservation est résolu, la culture du niébé va connaitre un essor surtout avec la non utilisation des produits chimiques ».

Restez informé⸱e !

Abonnez-vous à nos publications et bulletins pour les recevoir directement dans votre boîte mail.

Autres articles qui pourraient vous intéresser