Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email

publié dans Ressources le 27 octobre 2020

Document de travail – Une reprise durable post Covid-19 sensible au genre : Le rôle des institutions de financement du développement

ECDPM

CovidFemmesFinancement

L’ECDPM (think tank indépendant) publie un document de travail examinant ce que les institutions financières de développement (IFD), y compris les banques multilatérales de développement, peuvent faire pour soutenir une reprise économique sensible à la dimension de genre dans un contexte de pandémie de Covid-19.

2020 marque le 45e anniversaire de la première conférence sur l’égalité des sexes de 1975, qui visait à réaliser l’égalité des sexes, l’intégration et la pleine participation des femmes au développement ainsi qu’à l’instauration de la paix. La crise COVID-19 a révélé et considérablement élargi les inégalités entre les sexes, profondément ancrées, en particulier dans les pays en développement. Les femmes sont plus exposées au risque de perdre leur emploi et sont confrontées à des obstacles plus importants dans l’accès au financement, tout en assumant une plus grande charge de travail non rémunéré, en subissant des violences domestiques et en n’obtenant pas les services de santé de base pour elles-mêmes et leur famille.

Une reprise durable post Covid-19 ne sera pas possible si l’accent n’est pas mis sur l’égalité des sexes, dans toutes ses dimensions. Les IFD ont un rôle important à jouer en adoptant une perspective de genre dans leurs opérations et en incitant leurs clients à faire de même, en recherchant des synergies avec d’autres acteurs internationaux et locaux, tant publics que privés.

Lire le document de travail (en anglais) :ici

Restez informé⸱e !

Abonnez-vous à nos publications et bulletins pour les recevoir directement dans votre boîte mail.

Autres articles qui pourraient vous intéresser