Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on email

Au Niger de nombreux maraîchers abusent des pesticides pour faire face aux multiples attaques des ravageurs. Cependant, tout le monde paraît unanime, il faudrait utiliser moins de pesticides pour la protection des cultures et avoir davantage recours à la « lutte intégrée ». Il s’agit de la combinaison de plusieurs méthodes de lutte compatibles entre elles (culturale, résistance variétale, biologique et chimique) destinée à protéger les cultures tout en prenant en considération la préservation de l’environnement et la santé du consommateur. Mais comment faire ?

Voir la ressource sur le site du Reca : ici

Télécharger le docuement (PDF, 2 pages, 397 Ko) : ici

Restez informé⸱e !

Abonnez-vous à nos publications et bulletins pour les recevoir directement dans votre boîte mail.

Autres articles qui pourraient vous intéresser