Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email

publié dans Ressources le 9 juin 2011

Alchibir n°17

Fewsnet/Programme alimentaire mondial (PAM)/SIMA

Analyse approfondie des marchés et de la sécurité alimentaire au Niger

Points saillants pour Mars 2011

  • Poursuite des importations des céréales en provenance des marchés du nord Nigeria, nord Benin et nord-est Burkina Faso, mais de façon moins soutenue qu’en janvier et février 2010,
  • Différentiel de prix du maïs entre marchés transfrontaliers d’approvisionnement et marchés nigériens de consommation toujours incitatif pour les commerçants de continuer le transfert de ce produit à partir du Nigeria, du Benin et du Burkina Faso, malgré l’augmentation progressive de prix du maïs enregistré à Malanville en raison de l’importance de la demande institutionnelle du Gabon et celle provenant des commerçants nigériens et burkinabés,
  • Poursuite normale de la hausse de prix (nominaux et constants) du mil dans presque toutes les régions du pays par rapport au mois passé,
  • Des écarts de prix constants enregistrés au cours de ce mois, à des niveaux très variables d’une région à une autre, par rapport à la moyenne de mars calculée sur vingt ans (1991-2010),
  • Poursuite de la chute du niveau des termes de l’échange Oignon/Mil reflétant une dégradation des conditions d’accès des productions d’oignon suite à la diminution du volume d’exportation (principalement en lien avec la crise ivoirienne),
  • Diminution des capacités d’accès au mil, pour les producteurs vendeurs de niébé par rapport au mois précédent suite à une augmentation de prix du mil (+12% à Boboye/Dosso).
Restez informé⸱e !

Abonnez-vous à nos publications et bulletins pour les recevoir directement dans votre boîte mail.

Autres articles qui pourraient vous intéresser